Tchad : Mahamat Ahmat Lazina répond aux internautes

Le ministre de l’environnement Mahamat Ahmat Lazina a animé ce jeudi 30 juin 2022, à son cabinet une conférence de presse relative aux agissements des tchadiens sur la nomination des agents de son ministère au poste de responsabilité, la suspension du coordonnateur du projet AMCC+, ainsi que le projet de reboisement et de la protection de l’environnement.

D’entrée de jeu, il réplique aux détracteurs sur la nomination de ses agents, il répond qu’il agit dans ses actes selon les textes et lois qui régissent le fonctionnement de son ministère. Car, dit-il, il est ni sudiste ni nordiste, il demeure et reste un citoyen tchadien. « Est-ce ce que je suis un sud ou nordiste », s’interroge le ministre de l’environnement par rapport à la question de nomination des agents de l’environnement considérés, par certains citoyens tous des nordistes.

« Je ne peux pas faire au contraire ce que prévoit la loi. J’ai nommé des agents qui ont travaillé depuis longtemps au sein de la garde forestière du Tchad, et ils ont droit d’être promis au poste de responsabilité. Dans le cas ou les autres fils du pays ne figurent pas, surtout, au plus haut gradé dans les éléments de la garde forestière où trouve-t-on les agents pour les nommer? On ne peut pas prendre quelqu’un qui est en dehors du domaine, ou du ministère de l’environnement, cela nous crééra davantage de problème ou de décisions au lieu de le résoudre. En plus, ceux qui étaient nommés sont des tchadiens où est le problème », s’indigne le ministre de l’environnement Mahamat Ahmat Lazina.

Concernant le projet de reboisement contre la désertification, Lazina affirme que des efforts ont été faits avec les partenaires financiers du Tchad. « L’entreprise choinoise, la CNPC a répondu à notre appel avec trois milles arbres pour apporter sa contribution dans le cadre de la protection de l’environnement », a-t-il annoncé.

Pour la suspension du coordonnateur du projet AMCC+, il informe que le coordonnateur a failli à ses missions, c’est pourquoi il a été suspendu de ses fonctions après une mission de l’Inspection sur le terrain relevant de manquements dans la gestion financière et la bonne conduite des activités du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *