mardi, juin 18, 2024
spot_img
AccueilÉlection présidentielle 2024Présidentielle : le parti Al-Wassat exige l'arrêt du processus électoral

Présidentielle : le parti Al-Wassat exige l’arrêt du processus électoral

Le président du parti Al-Wassat, M. Abderahim Younous Ali, exige par un point de presse présenté ce mardi, 23 avril 2024, à N’Djaména, l’arrêt immédiat du processus électoral illégal en cours.

M. Abderahim Younous Ali demande aussi l’éclaircissement du contenu de l’accord de Kinshasa, l’ouverture d’une concertation regroupant les leaders politiques, religieux et de la société civile.
Au cas échéant, le parti Al-Wassat fera appel aux forces vives (partis politiques, syndicats, associations de défenses de droit de l’homme bref l’ensemble de la société civile), de se tenir prêt pour une synergie d’action de grande envergure au moment opportun et la non reconnaissance des résultats issus de ce scrutin. D’après lui, le président du conseil constitutionnel en invalidant son dossier en montrant son caractère cynique.

M. Abderahim Younous Ali informe qu’il a interjeté un recours devant la chambre administrative du conseil constitutionnel et une copie est envoyée à la cour suprême. Mais le conseil constitutionnel a fait la sourde oreille, déplore -t- il. Le président du parti Al-Wassat se dit surpris du silence de la communauté internationale qui cautionne cette mascarade, en laissant les acteurs de l’accord de Kinshasa et leurs accompagnateurs désignés par le MPS de masquer leur scénario de campagne pour montrer à la communauté nationale qu’il y’aura une élection libre, indépendante et transparente au Tchad.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments