dimanche, mai 26, 2024
spot_img
AccueilPortraitsPortraits : Les trois meilleurs médecins Tchadiens sortis de Cuba

Portraits : Les trois meilleurs médecins Tchadiens sortis de Cuba

S’il existe un domaine où les Tchadiens excellent, hormis la culture et le sport, c’est bien les études supérieures.

Sur les 143 jeunes médecins tchadiens, lauréats des universités cubaines du 30 juillet dernier, trois se sont illustrés de la plus belle manière.

Ils décrochent leurs parchemins, chapeautés des titres honorifiques, les inscrivant ainsi parmi les meilleurs étudiants des universités cubaines en médecine.


Après sept ans d’études à l’université de Sciences médicales de la Havane (Cuba), le premier finit major de sa promotion.

Le second décroche la palme d’or. Et le troisième empoche, le prestigieux prix scientifique et le titre honorifique de l’étudiant, le plus distingué de sa faculté, le prestigeux prix de meilleur grade de la faculté Calixto Garcia de la Havane.


Portraits croisés de ses étudiants qui ont inscrits leurs noms sur les annales des Universités Cubaines en médecine.

Le major de sa promotion de l’université Enrique Cabrera de la Havane, docteur Mahamat Ahmat Moussa Koumay nait un 2 avril 1992 au village de Mampal, dans le nord Kanem, ou il débute ses études primaires.
Il continue ses études secondaires au lycée de Kélo, province de la Tandjilé, où il décroche un baccauléreat D, en 2013, avec la mention Assez-Bien. Après avoir empoché son bac, le jeune Mahamat Ahmat Moussa Koumay s’inscrit à l’université Adam Barka d’Abéché.

La même année, il bénéficie d’une bourse d’études en médecine à Cuba. Au pays de Fidel Castro Ruz, il finit par réaliser son rêve en médecin.
Il tient à remercier Dieu le tout puissant, de l’avoir donné la force, la santé, la patience, l’abnégation et le courage de réaliser ses rêves en devenant, docteur en médecine. Le jeune médecin se dit également reconnaissant envers tous ses professeurs, pour toutes les connaissances transmises.

Il promet de se mettre rigoureusement au service de son peuple. Docteur Mahamat Ahmat Moussa Koumay exprime aussi sa reconnaissance à l’endroit du gouvernement tchadien pour l’opportunité, l’accompagnement et l’appui
durant toutes ces années d’etudes.

Au peuple et au gouvernement de cuba pour l’hospitalité qui, au-delà de la médecine, « nous ont appris les valeurs révolutionnaires telles que l’internationalisme, humanisme et l’altruisme envers les autres, sans tenir compte de leurs origines, race, sexe etc ».

Il promet que lui et ses collègues retourneront au pays dans les mois à venir pour renforcer le nombre du personnel soignant, contribuant, ainsi, à améliorer la situation sanitaire de notre pays, vision du gouvernement, qui fait de la santé des tchadiens, une des préoccupations majeures.

« Je promets d’exercer ma profession avec conscience et dignité incha’Allah. La santé de mes patients sera ma toute première préoccupation». Cet engagement de docteur Algoni Mahamat Youssouf, lauréat de la palme d’or, le prestigieux mérite au prix scientifique, du titre honorifique de l’étudiant, le plus distingué de sa Faculté, traduit l’état d’esprit de ce major de sa promotion. L’originaire de la ville de Massakory, Algoni Mahamat Youssouf s’inscrit, dès son obtention de son bac, en 2013, à la faculté des Sciences et de la Santé Humaine de l’université de N’Djaména. A force de patience et d’abnégation, il finit par décrocher une bourse d’études pour Cuba. M. Algoni Mahamat Youssouf, la vingtaine révolue, félicite le gouvernement pour cette excellente et enrichissante relation de coopération avec le Cuba et pour les actions, déjà, engagées avec le pays de Fidel Castro. Il encourage davantage le gouvernement de renforcer et profiter de cette coopération bilatérale afin de faciliter davantage la formation de jeunes médecins et de spécialistes.

Passionné par la médecine dès, l’âge de 6 ans, docteur Mahamat Nour Hissein, l’autre distingués de Cuba, concrétise, aujourd’hui, l’un de ses rêves, en devenant médecin. Au-delà du titre, il obtient le prestigieux prix de meilleur gradé de la faculté Calixto Garcia de la Havane.
Docteur Mahamat Nour Hissein dit qu’il n’a pas douté, une seule fois, avant de déposer son dossier pour la bourse de Cuba. Sélectionné dès la première phase, le jeune Mahamat Nour Hissein quitte la mère patrie pour étudier la médecine à Cuba, depuis 2014.
Né le 24 juin 1994, à Moussoro, l’ancien élève coranique entame la grande partie de ses études primaires et secondaires dans sa ville natale, avant de rejoindre le lycée Roi Fayçal de N’Djaména. Il décroche son baccalauréat en 2013. Après 7 ans de formation, docteur Mahamat Nour Hissein promet, une fois au pays, de mettre en application les enseignements reçues pour le bonheur des tchadiens et d’apporter sa contribution au système sanitaire de son pays.

RELATED ARTICLES

1 COMMENTAIRE

  1. Félicitations à nos meilleurs médecins qui ont brillé et ont haussé plus haut le tricolore tchadien. Disont ensemble « c’est le Tchad qui gagne ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments