jeudi, avril 18, 2024
spot_img
AccueilSportTaekwondo : L’ancien président Moustapha Yassine devient vice-président en catimini

Taekwondo : L’ancien président Moustapha Yassine devient vice-président en catimini

Arrivé à la fin de son mandat de 8 ans à la tête de la Fédération Tchadienne de Taekwondo, l’ancien président Moustapha Yassine a créé une surprise et contre toute attente, passe en force pour occuper le poste vice-président.

C’est à l’issue d’une assemblée élective, qui s’est déroulée sous haute sécurité au CEFOD, ce samedi 19 février 2022.

Il figurait sur la liste de son ancien directeur technique national plébiscité par ses manœuvres au poste du président de la Fédération Tchadienne de Taekwondo, M. Djimadou Alladoum, l’un de ses hommes de confiance.

L’on apprend que le président sortant de la Fédération Tchadienne de Taekwondo a fait savoir à l’ancien bureau, qu’il veut rester membre de l’exécutif qui sera élu. Beaucoup d’entre eux ont rétorqué qu’il est temps de céder la place à une nouvelle génération.

N’ayant pas apprécié les vérités et habitué à des coups bas, Moustapha Yassine décide de se séparer de l’ensemble de membres du bureau sortant y compris son ami de tout le temps le général Adam Idriss, son vice-président pendant 8 ans.

Pour faire passer sa liste, le président sortant a mis plusieurs stratégies en jeu. Des espèces sonnantes et trébuchantes sont même distribuées aux délégués venus des différentes ligues qui ont privilégié leurs intérêts personnels au détriment de l’avenir des milliers des jeunes combattants, espérant un changement à la tête de leur fédération, rapporte, un membre de l’ancien bureau.

À cet effet, il est stipulé clairement dans le statut et le règlement de la fédération Tchadienne de Taekwondo, qu’un président ayant fini son mandat de 8 ans, il s’écarte et laisse la place au nouveau président de composer son équipe et finir son mandat de 4 ans. Mais, il n’est pas exclu de revenir comme candidat à la prochaine assemblée générale élective.

C’est qui se fait dans beaucoup des fédérations. A la fin du mandat, les anciens présidents sont automatiquement élus d’office conseillers du nouveau bureau.

C’est dramatique ce qui s’est passé à la fédération Tchadienne de Taekwondo au moment où les autorités du pays veulent placer l’année 2022 comme une année des sports. L’ancien président veut être toujours dans les rouages en battant campagne pour l’élection de son DTN et conservé ainsi son mandat au comité olympique et sportif tchadien (COST). Il a peur de perdre son poste du trésorier général, s’emporte, une source près du dossier. Elle regrette que ses personnes n’ont aucune initiative pour faire développer la discipline, alors ils sont là pour s’enrichir davantage.

Peu avant l’élection du nouveau bureau, certains délégués venus des provinces et de la capitale se sont vus empêchés l’accès à la salle où se sont déroulés les travaux de l’assemblée générale.

Par le passé, les combattants et les encadreurs ont le droit de prendre part aux travaux comme observateur. « Le président Yassine nous a fait savoir qu’il faut absolument avoir un badge pour accéder à la salle. Alors c’est une exigence qui n’a jamais existé et écrit quelques part dans nos statuts et règlement », confie une autre source. N’eut été l’intervention du ministre en charge des Sports, les combattants et les personnes comptées venus d’ailleurs veulent en venir aux mains au CEFOD.

C’est une assemblée générale qui s’est déroulée à huis clos et en catimini sans la présence de la presse et d’autres invités .

RELATED ARTICLES

4 Commentaires

  1. C’est vraiment lamentable et mesquin.
    Entant que membre et de la fédération et j’ai les droit de voté, yassine ma remplacé par un combattant en faisant croire a salle que j’ai une section pour avoir une voix de plus pour le soutenir.

  2. Bjr! Je suis d’accord avec votre analyse sur le retour de l’ancien président comme actuel vice président. Mais il ya une chose que vous devez également savoir. L’ancien bureau sortant est complice de tout les mots actuels de la fédération tchadienne de taekwondo. Aujourd’hui les gens faut pas qu’ils nous cassent la tête .
    Aucune personne de l’ancien a aider le Tkd tchadien a se développer. Ils ont mis tous leur propre intérêt en facteur.

  3. Du courage les frères tout va se savoir bientôt
    J’imagine si jamais ya une baggare qui éclate dans la salle et sans arbitre rien que les Taekwondoka mince chose éviter de justesse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments