Kabadi : « Les manifestants ont un plan de déstabilisation du pays »

Le président du Conseil National de Transition, M. Haroun Kabadi a indiqué lors de la présentation du programme du gouvernement de transition aux conseillers de la République que les manifestations du 20 octobre sont entreprises par des « malfaiteurs » ayant conduit à des morts, des blessés et à des arrestations.


Il estime que la marche pacifique du 20 octobre qui a tourné au drame, est une façon de cacher le plan de déstabilisation des institutions de la République. « Par c’est qu’on ne fait pas des marches pacifiques à 1 heure ou 4 heures du matin, munis des gourdins, des haches et des lances pierres. En s’attaquant à des forces de l’ordre et à des domiciles privés », ajoute, le président du conseil national de transition.
D’après, M. Haroun Kabadi devant un tel plan de déstabilisation, il était impossible aux forces de défense et de sécurité de rester les bras croisés. « D’autant plus que certains de nos policiers et gendarmes ont trouvé la mort. Je voudrais tout simplement réfuter cette entreprise de malfaiteurs et de l’insurrection populaire tendant à déstabiliser les institutions de l’État. Les commanditaires doivent savoir qu’il ne s’agissait pas d’une marche pacifique, mais plutôt une façon visant à déstabiliser notre pays », regrette-t-il.

Le président du CNT, demande au gouvernement de prendre des dispositions nécessaires afin que les commanditaires de cette manifestation répondent de leurs actes. « Est c’est qu’au Tchad nous allons continuer à nous battre tout le temps pour un oui et un non, ou de mettre en pratique c’est qui s’est passé dans d’autres pays », s’interroge, M. Haroun Kabadi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.