samedi, avril 13, 2024
spot_img
AccueilPolitiqueTransition : Avocksouma Djona désapprouve le choix de l’UNDR de faire son...

Transition : Avocksouma Djona désapprouve le choix de l’UNDR de faire son entrée au gouvernement

Le professeur Avocksouma Djona Atchnémou membre du bureau exécutif de l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR) désapprouve par un point de presse présenté ce mardi 4 mai 2021, à la Maison des Médias du Tchad le choix de son parti de faire son entrée au gouvernement de transition.

Il explique que plusieurs jeunes ont été froidement assassinés, d’autres sont encore sur le lit d’hôpital, c’est dans ce climat de douleur que l’UNDR décide d’accompagner le premier ministre, de reconnaître le CMT et de faire son entrée au gouvernement qui n’est qu’un consensus paralysant. «Dire une chose et son contraire n’a jamais contribué à la crédibilité d’une organisation », tranche Avocksouma Djona Atchnémou.

Pour lui, le premier ministre de transition avait ses preuves sous le règne de Déby, il ne fera appliquer que les mêmes veilles méthodes qui ont fait leurs preuves depuis bientôt trente-ans, est entouré par les mêmes caciques et il ne crois pas qu’il puise trouver une quelconque aide de la part du président du CMT. Le professeur Avocksouma Djona Atchnémou poursuit que le système en place a toujours baigné dans le dictatorial de son défunt père et c’est désespérant. Il rappelle que, tout le monde aura compris que c’est grâce aux actions du 27 avril, qui ont commencé à véritablement bouger, donc la lutte libère.

Le professeur Avocksouma Djona Atchnémou membre du bureau exécutif de l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau rassure ses militants et la population tchadienne que tout n’est pas perdu, le parti est toujours à leur côté dans ce moment de combat, de douleur et de l’incertitude. Tout en soutenant l’opération « Wakit Tama », le professeur lance un appel à tous les patriotes de l’intérieur comme de l’extérieur à l’unité des actions de lutte pacifique pour l’alternance et demande au CMT de réunir les conditions pour un dialogue inclusif et de ne pas tirer sur la population qui manifeste pacifiquement et de dédommager les parents des victimes.

«Je réclame un cessez-le feu immédiat sur l’ensemble du territoire, à tous ceux qui pour des raisons diverses ont pris les armes de les déposer et d’engager des actions pour une véritable réconciliation nationale. Je demande à toutes les bonnes volontés de contribuer à la réconciliation des filles et des fils du Tchad », a déclaré, le professeur Avocksouma Djona Atchnémou membre du bureau exécutif de l’UNDR.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments