samedi, juillet 13, 2024
spot_img
AccueilEducationSocial : SET N'Djaména conditionne la rentrée scolaire 2023-2024

Social : SET N’Djaména conditionne la rentrée scolaire 2023-2024

Le Syndicat des enseignants section de N’Djaména condition la reprise des cours pour l’année scolaire 2023-2024, en exigeant la satisfaction totale de ses points de revendications.

À cet effet, le secrétaire général provincial du Syndicat des Enseignants du Tchad (SET) de N’Djaména M. Mbayana Laoukoura a demandé par un point de presse présenté ce jeudi 24 août 2023, à la bibliothèque du lycée Félix Éboué, au gouvernement le versement et le remboursement immédiat et sans condition entre autres des indemnités coupées lors des 16 mesures, notamment, les frais de transport des fonctionnaires omis de ( 2016, 2017, 2018, 2019, 2020, 2022). Les frais de transport 2023, des salaires suspendus de 2016 et 2018, des arriérés de salaire des nouveaux intégrés du ministère de la Jeunesse, des Sports, des Loisirs et du Leadership et des professeurs scientifiques.

Il sollicite, par ailleurs, le dégagement de la police à proximité d’établissement Félix Éboue et de la direction nationale des examens et concours, le recensement des enseignants retardataires et omis ainsi que la dépolitisation du système éducatif.

M. Mbaïyana Laoukoura dénonce les mesures anti-sociales prises par le gouvernement, d’où les enseignants ont sacrifié leur vie et porté haut le flambeau, surtout avec les résultats satisfaisants du baccalauréat de session de juin 2023, avec un taux de 61, 26%. Il estime que, cela prouve à suffisance que le souci de l’avenir des enfants tchadiens, partant de la nation toute entière, tient au cœur le syndicat des enseignants du Tchad. « La contribution des enseignants au développement du pays, est-elle un tort pour que le gouvernement les pénalise à cette limite. Nous voudrions dire à nos responsables du secteur de l’éducation que nous ne pourrons plus continuer à nous sacrifier et à sacrifier notre noble profession que ceux qui ne font rien et se lèchent les doigts », averti, le secrétaire général provincial du SET de N’Djaména. Tout en attirant, l’attention du gouvernement pour décrisper la situation qui risque de compromettre la rentrée scolaire 2023-2024, M. Mbaïyana Laoukoura invit ses militants de se mobiliser pour arracher leurs droits.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments