dimanche, juillet 21, 2024
spot_img
AccueilA la uneMahamat Guidam : "On fera tout pour éviter une pénurie de gaz...

Mahamat Guidam : « On fera tout pour éviter une pénurie de gaz pendant le Ramadan »

Le président du Syndicat National du Secteur de Gaz (SYNASEG), M. Mahamat Guidam Moussa, dans un entretien accordé à N’Djaménaactu, rassure que son organisation fera tout pour éviter une pénurie de gaz, durant le mois de Ramadan où l’utilisation du gaz va connaître, certainement, une augmentation chez les consommateurs.

Il informe avoir alerté le gouvernement pour prendre ses responsabilités, afin d’éviter une rupture et, surtout pendant le mois de ramadan.  » Parce que la finalité de tout ce que nous faisons, c’est d’arriver à manger. S’il n’y a pas de gaz, il n’y a pas à manger », ajoute Mahamat Guidam Moussa.

Selon lui, cela fait deux semaines que son syndicat a adressé une correspondance aux plus autorités du pays pour attirer l’attention sur cette situation de ramadan qui arrive et également la question de la maintenance de la raffinerie. « Même si la raffinerie ne s’arrête pas, il y aura probablement une rupture de gaz, parce que pendant le mois de ramadan la consommation va doubler, voire tripler. Il faut mettre en place un stock de sécurité. On sait que l’État n’a pas construit de dépôts de stockage. Le seul endroit où on va les mettre, je pense que ce sont nos sociétés », a expliqué, le président du Syndicat national du secteur de Gaz, M. Mahamat Guidam Moussa.

De poursuivre que « Nous l’avons dit au chef de gouvernement que nous devons recenser toutes les sociétés, connaitre leurs capacités et planifier les actions pour contrecarrer une pénurie quelconque. Des instructions fermes ont été données aux services compétents, le dossier est en circuit ».


Il estime que son syndicat n’attend pas à ce qu’on tombe dans le problème avant de réagir, un plan d’action est élaboré. « Nous suivons de bout en bout la situation comme nous savons très bien que le gaz qui sort de la raffinerie est insuffisant », précise-t-il.


Le président du Syndicat national du secteur de Gaz renseigne qu’un seul opérateur qui importe le gaz de l’étranger et utilise que pour son compte.  » Nous, on a dit que le monopole dans ce secteur est dangereux. Il faut aussi intégrer les autres opérateurs économiques. On peut avoir le problème financier ou technique, l’activité risque d’être aux arrêts », déplore, M. Mahamat Guidam Moussa.
Il propose à ce que les sociétés ayant la possibilité technique soit parmi, celles qui importent le gaz de l’étranger, c’est l’une des mesures pour prévenir une éventuelle pénurie de gaz. Comme la raffinerie livre entre 7 à 8 citernes de gaz par jour et le gouvernement a prévu deux citernes qui viendront chaque jour de l’extérieur, cela fait entre 11 à 12 citernes, mais, la question de la répartition pose problème.
« Le gaz est un produit subventionné, si le gouvernement ne veut pas que le prix augmente la quantité et Il donne une citerne par société, c’est qui veut dire chacun va trouver de gaz, ainsi, on n’aura pas de problème », suggère, Mahamat Guidam Moussa.


Sur une éventuelle crise de gaz, il affirme que si le gouvernement répond favorablement aux propositions et de dispositions sont prises à temps, on n’aura pas de problème.

Le président du syndicat national du secteur de Gaz prévient que si aucune mesure n’est prise, il y aura probablement une pénurie de gaz pendant le moment de ramadan.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments