Référendum : Des clarifications sur le déploiement des agents d’enrôlement

Le coordinateur de la Cellule Technique de la Commission Nationale chargée de l’organisation du référendum constitutionnel (CONOREC), M. Issa Adjideï a apporté par un point de presse présenté ce jeudi 31 juillet 2023, de clarification sur le déploiement des agents d’enrôlement dans les seize provinces de la zone septentrionale pour la révision des listes électorales en prélude de l’organisation du référendum constitutionnel.

Selon lui, la CONOREC a opté pour une méthodologie en deux étapes, la première constitue à enrôler les potentiels électeurs des sept provinces de la zone méridionale, ensuite la deuxième étape est consacrée à l’enrôlement de ceux des seize provinces de la zone septentrionale.

Pour cette première opération, la CONOREC a recruté et formé à N’Djaména plus de 1500 agents d’enrôlement qui sont déployés dans les différents centres de recensements, les superviseurs et les agents de distribution des cartes sont recrutés localement.  » La première phase de la zone méridionale s’est bien déroulée à la satisfaction de tous avec un taux général d’enrôlement de 108,10% », se félicite, M. Issa Adjideï. Il précise que la mission dans la zone méridionale est terminée avec la fin de la période prévue par le décret et marque aussi la fin de l’engagement pris avec les agents d’enrôlement.

Concernant, le recrutement des nouveaux agents, le coordinateur de la cellule technique de la CONOREC, renseigne de la création de quatre pôles de recrutement et de formation dans la zone septentrionale ( Ouaddaï, Guéra, Batha et N’Djaména). Le recrutement dans la province du Ouaddaï a pu desservir les provinces du Sila et le Wadi-Fira. Tandis que, la province du Guéra a desservi les provinces du Salamat et le Batha. La ville de N’Djaména a recruté et formé elle-même ses agents.  » Pour compléter le nombre des agents en manque, la CONOREC a identifié les agents qui étaient déployés dans la zone méridionale, ceux qui sont compétents et ayant une conduite d’exemplaire pour les redéployer dans certaines provinces avec un nouveau contrat conclu avec la CONOREC », tranche, M. Issa Adjideï, coordinateur de la Cellule Technique de la Commission Nationale chargée de l’organisation du référendum constitutionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *