samedi, juillet 20, 2024
spot_img
AccueilEducationN'Djaména : les établissements scolaires publics manquent d'entretien

N’Djaména : les établissements scolaires publics manquent d’entretien

Les établissements scolaires publics de la ville de N’Djaména manquent d’entretien et c’est à quelques jours de la rentrée scolaire, 2023-2024, la grande partie des écoles se trouve dans l’eau, d’autres dans une insalubrité indescriptibles, des salles servent des dortoirs aux brigands.

Par exemple, l’école de Dembé dans le 6éme arrondissement de la capitale est complètement engloutie par le marché. 

Pour constater du visu l’état dans lequel se trouvent les établissements scolaires publics, le délégué à l’Éducation de la commune de N’Djaména, docteur  Mahamat Djibrine Saleh a effectué ce mercredi 30 août 2023, une descente dans ces établissements publics, accompagné des membres de l’association des parents d’élèves, du Syndicats des enseignants et les cadres du Ministère de l’Education Nationale et de la Promotion Civique. L’objectif est de faire l’état de lieu des établissements publics en vue de prendre des dispositions pour la rentrée de l’année scolaire prochaine.

Le Délégué de l’Éducation de la commune de N’Djamena, docteur Mahamat Djibrine Saleh a déploré l’environnement des établissements publics de sa circonscription administrative qui sont dans une situation délabrée. Il constate que les établissements publics sont abandonnés et inondés, des fenêtres emportées, les table-bancs disparues. Les écoles sont englouties par les magasins. « Tout ça, c’est parce qu’il y n’a pas de suivi sur les bâtiments et les matériels scolaires des écoles publiques », observe-t-il. 

Mahamat Djibrine Saleh, l’éducation demande l’investissement et pour bâtir l’avenir, il faut investir dans l’éducation. Donc, il faut mettre des nouvelles stratégies pour conserver les bâtiments, les matériels scolaires pour que l’environnement scolaire soit propre. 

Pour sa part, le secrétaire général adjoint de l’Association des Parents d’élèves (FENAPET), M. Youssouf Ramadan Ousmane déclare que le milieu éducatif doit être un milieu très sensible et sain, pour épargner les enfants à l’abri des maladies. Malheureusement, le constat est amer et les écoles sont inondées, l’environnement est insalubre. Il interpelle les autorités à prendre à bras-le-corps cette situation alarmante de l’environnement scolaire et invite les Partenaires Techniques et Financiers d’accompagner le gouvernement pour relever le défis de l’éducation tchadienne.

Mahamat Moussa Ahmadou

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments