mardi, juin 18, 2024
spot_img
AccueilTchadTchad : le secteur privé prévoit la création de 3 millions d'emplois

Tchad : le secteur privé prévoit la création de 3 millions d’emplois

Le président du collectif des investisseurs Tchadiens, M. Mahamat Nour Abakar par un point de presse présenté ce vendredi 17 mai 2024, informe que le secteur privé tchadien souhaite créer plus de 100 mille emplois directs, 3 millions d’emplois indirects et quelque 3.000 entreprises ainsi que des usines en moins de cinq ans.

Tout en félicitant l’élection du tout premier président élu de la 5ᵉ République du Tchad, Mahamat Idriss Déby Itno, les investisseurs proposent la nomination d’un premier ministre d’action, chef de gouvernement de missions de sauvetages, hautement outillé, capable de ramener de l’ordre dans l’Administration publique tchadienne qui est totalement en panne.

M. Mahamat Nour Abakar estime que la panne de l’administration publique tchadienne est aujourd’hui le principal obstacle. « Nous estimons à notre humble avis, que son intime ami M. Idriss Youssouf Boy est I’homme qu’il faut à la place qu’il faut, au poste de Premier Ministre d’Action, Chef de Gouvernement des Missions. Nous sommes sûrs et certains pour l’avoir attentivement observé à ses côtés durant les 3 ans de transition. Qu’il est le seul, aujourd’hui, en mesure de l’aider à réveiller l’administration publique et à la rendre proactive et productive » ajoute-t-il.

Selon lui, les principales victimes de cette administration publique souffrent d’amateurismes et de maladies diverses, véritables goulots d’étranglement très préoccupants pour le climat des affaires au Tchad.

Le président du collectif des investisseurs Tchadiens, M. Mahamat Nour Abakar constate que l’Administration publique n’existe que de nom et une véritable catastrophe pour Économie tchadienne.  » Notre existence même en tant que secteur privé est menacée par ces nominations fantaisistes des Premiers Ministres et autres ministres, n’ayant aucunes réelles compétences ou connaissances. Mahamat Idriss Déby Itno, président de la 5ᵉ République, le peuple tchadien veut le changement. C’est-à-dire la rupture avec les pratiques nuisibles du passé. Nous vous prions donc de ne pas répéter les mêmes erreurs que votre prédécesseur portant du secteur privé tchadien, pourtant principal partenaire de l’État », conseille-t-il.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments