vendredi, mai 24, 2024
spot_img
AccueilPolitiqueLutte contre Boko-Haram : Abdoulaye Mbodou Mbami invite la population d'aider l'armée

Lutte contre Boko-Haram : Abdoulaye Mbodou Mbami invite la population d’aider l’armée

Le ministre de la fonction publique et du dialogue social M. Abdoulaye Mbodou Mbami est en tournée depuis quelques jours dans les différentes localités de la province du Lac.

L’objectif de ce déplacement est d’aller en contact avec les populations, les sensibiliser sur l’importance de la paix et surtout sur la lutte contre la secte Boko Haram.

Cette campagne de sensibilisation vise aussi la conscientisation, la collaboration et la coopération entre les forces de défenses et sécurité et la population dans la lutte contre le Boko Haram. ”En tant que natif de cette province, j’encourage la population à s’engager activement pour trouver des solutions et les soumettre au gouvernement.”, propose, M. Abdoulaye Mbodou Mbami.

Tout en déplorant, les souffrances causées par la secte Boko Haram ayant endeuillé la province en général et plus particulièrement Ngouboua, d’où en 2015, le chef du Canton avait perdu la vie ainsi que des soldats et les civils, a profondément marqué cette ville. C’est ainsi que, Ngouboua doit devenir le point de départ pour combattre Boko Haram et sensibiliser la population de faire face à cette menace, insiste-t-il. “Les cadres de cette province doivent travailler main dans la main avec les forces de défense et de sécurité, ainsi que les autorités militaires et civiles, afin de trouver des solutions efficaces au problème de la secte Boko-Haram”, déclare, le ministre de la fonction publique et du dialogue social, M. Abdoulaye Mbodou Mbami.

Il demande à la population que cette lutte doit être menée avec sincérité et ne peut être portée que par les enfants de la province du Lac. ” Chacun, peu importe son rang ou sa position, doit s’impliquer et dire haut et fort “ça suffit” à Boko Haram. Cette détermination collective est essentielle pour atteindre cet objectif”, invite, Abdoulaye Mbodou Mbami.

Le ministre de la fonction publique et du dialogue social estime qu’il est primordial que les échanges et la communication entre les militaires et les civils soient continuels afin de faciliter la fluidité de l’information dans le but de promouvoir une cohabitation pacifique entre les deux groupes.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments