jeudi, juillet 25, 2024
spot_img
AccueilMédiasMédias: Des journalistes outillés sur "le média et réseaux sociaux"

Médias: Des journalistes outillés sur « le média et réseaux sociaux »

La Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) et l’Agence Nationale de Sécurité Informatique et de Certification Électronique (ANSICE) ont co-organisé ce lundi 14 juin 2021, au CEFOD, une journée d’information et d’échanges à l’intention des journalistes des organes de presse de la capitale. placée sous le thème « Média et réseaux sociaux « .


Plusieurs thèmes ont été abordés entre autres, le cadre juridique et institutionnel de la presse en ligne au Tchad, le discours de haine dans les médias et sur les réseaux sociaux, le désordre de l’information et les techniques de vérification des fakenews. Les outils pour lutter contre les fakenews et enfin, le rôle de l’ANSICE dans la protection des données et de la lutte contre la cybecriminalité.


A la fin de la journée d’information, les participants recommandent au conseil militaire de transition et son gouvernement de tout mettre en œuvre pour favoriser la paix, la cohésion sociale et l’unité nationale pendant et après la transition à travers les médias et les réseaux sociaux, de poursuivre la politique de réduction de coûts d’accès à l’intérêt et le développement des infrastructures des TICs.


À la HAMA-ANSICE d’organiser d’autres rencontres sur toute l’étendu du territoire national pour une meilleure appropriation de cette problématique par les populations et particulièrement par les jeunes, de vulgariser les textes sur les communications électroniques, la protection de données, la lutte contre la cybecriminalité, les enjeux et les défis des réseaux sociaux, de prendre la disposition nécessaire par un partenariat dynamique avec les médias pour réguler les contenus de médias et réseaux sociaux par la formation et journées d’échanges et d’information. Aux institutions et associations de jeunes d’œuvrer pour une éducation citoyenne des jeunes en faisant la promotion pour une communication citoyenne de population et particulièrement les jeunes par la vulgarisation de messages de paix et d’unité dans les médias et réseaux sociaux.
Enfin , aux médias publics et privés d’organiser les débats plateaux sur les réseaux sociaux, élaborer, diffuser et publier message de sensibilisation pour contrer les messages de haine et de violence qui sont véhiculés sur les réseaux sociaux.


Le directeur général de l’Agence Nationale et de Sécurité Informatique et de Certification Eectrique(ANSICE) M. Adelnassir Mahamat Nassour a souligné que l’objectif de deux institutions (HAMA-ANSICE) est d’exprimer leur rôle et mission avec les hommes de médias sur la problématique de la régulation de ces nouveaux médias(réseaux sociaux), de sensibiliser les organisations de la société civile, les jeune et le public en général sur la nécessité de promouvoir, à travers ces médias la paix sociale. « En cette période charnière de l’histoire de notre pays, les acteurs et professionnel de médias et de réseaux sociaux ont un rôle important à jouer, notamment par la diffusion des informations fiables et par la promotion de vivre-ensemble « , a rappelé M. Adelnassir Mahamat Nour.
Il appelle les tchadiens à une utilisation saine de ces réseaux sociaux afin de tirer profil de manière intelligente et productive de ce précieux moyens de communication de temps moderne.
Le président de la HAMA M. Dieudonné Djonabaye dans ses cours inaugurales a indiqué que cette journée d’information permettra de discuter avec les hommes et de femmes de différentes corporations et de catégories sociales sur les méfaits de la digitalisation, les contenus sont nuls et haineux, les propos injurieux et médisants qui sont diffusés par ces moyens de communication. Tout cela, ajoute-t-il, crée un désordre de l’information.
« Les tchadiens ne sont pas coupés du monde. Ils s’informent quotidiennement à travers la presse traditionnelle, les médias en ligne et les réseaux sociaux. Ils accèdent à l’information depuis internet en passant par différents médias notamment, les réseaux sociaux les plus connus sont Facebook, Twitter et les autres ont réellement changé les habitudes de consommation d’informations » a observé le président de la HAMA.
Pour construire la nation tchadienne les discours haineux à caractère ethnique, tribaliste, régionaux ne doivent pas être dans votre vocabulaire que le Tchad, un pays de paix », a conseillé Dieudonné Djonabaye.

M.S.K.Lawandji

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments