Wakit Tama : les organisateurs annoncent une série de marches jusqu’au 11 avril 2021

Le porte-parole de la coordination des actions citoyennes du mouvement dénommé «Wakit Tama», Me. Max Loangar annonce par un point de presse donné ce lundi 22 mars 2021 au siège de la LTDH que la lutte se poursuivra jusqu’au 11 avril 2021, sinon au-delà de cette date.

«Déjà, nous annonçons les marches du 27 mars, 03, 10 et 11 avril 2021. C’est pour notre liberté, nous qui sommes incapables de prendre des armes. Nous pouvons toutefois faire don de nos vies pour que les générations futures connaissent la vraie liberté », ajoute-t-il.

Me Max Loangar, par ailleurs, président de la Ligue Tchadienne des Droits de l’Homme (LTDH) a fait savoir que leur rang s’agrandisse de jour en jour et la marche wakit tama 2 aura tenu toutes ses promesses. « même si le tyran a encore sévi, occasionnant une trentaine de blessés et autant d’arrestation, sinon plus » informe-t-il.

Tout en confirmant que toutes les personnes qui ont été arrêtées, ont été toutes libérées, sauf Mahamat Nour Ibedou qui est toujours gardé. C’est pourquoi, Me Max Loanga a dénoncé le cas de sévices et des tortures qu’a sévi Mme Grâce, une enseignante sans emploi, qui malgré dit-il, dans un état de grosse évident, a fait l’objet d’actes de violence inouïe d’un commissaire du 6ème arrondissement.

Me Max Loangar déplore les actes de violence perpétrées à l’égard de Dr Bani Sitack et de Mahamat Nour Ibedou, lequel a été violemment extirper de sa voiture où il entendait sagement. N’ayant pas été pris dans la marche, quelle infraction voudrait-on lui opposer s’indigne-t-il. Enfin, les cas les plus graves relèvent d’une tentative d’assassinat.

Selon, Me Max le chef de parti PISTE et lui avaient essuyé des tirs d’un agent de la police au moment de leur interpellation.

La coordination des actions citoyennes du mouvement dénommé «Wakit Tama» est une union, composée de plusieurs partis politiques de l’opposition, des leaders de la société civile ainsi que les artistes engagés afin de contester le 6ème mandat du Président Idriss Déby Itno. Cette union des hommes engagés exigent une égalité devant la loi et à l’alternance en 2021.

MSK. Lawandji

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.