Tchad : le CONITE dénonce la tracasserie au port de Douala

Le Conseil National des Importateurs, Investisseurs, industriels Tchadiens et Exportateurs (CONITE), informe par un point de presse, présenté ce lundi 19 septembre 2022, la tracasserie, au niveau du Port de Douala, principal point d’accès des importations et exportations des vivres et non-vivres à destination ou en provenance du Tchad.

Le secrétaire général du CONITE, M. Mahamat Nour Abakar déclare qu’un groupe des personnes décidé d’asphyxier l’économique et commerciale le Tchad, en imposant des surtaxes bizarres et inexpliquées, appellent Extra-légales sur toutes les Importations et Exportations en Provenance et à Destination du Tchad. Surfacturait à 35.000 FCFA « Aujourd’hui dans le projet du complot économique contre le Tchad à plus de 500.000 FCFA par Cargaison, soit plus de 11 fois, du jour au lendemain sans la moindre raison », dénonce-t-il.

D’après M. Mahamat Nour Abakar, ces individus ont réussi à embarquer la direction générale des douanes du Cameroun dans leur Consortium du Mal. « Ils ont aussi ajouté au Consortium des Syndicats prédateurs aux moralités douteuses, dits commissionnaires agrées en douanes du Cameroun, dénommé pour le besoin et la durée de l’opération Mafieuse des organisations aux appellations bizarres que mystérieuses: SYNAUTRATRA, SCADATC, SYNTRAC », rapporte, le secrétaire général du CONITE.

Il alerte que le prix des vivres et non-vivres au niveau national vont connaitre une augmentation d’ici un mois, par la création d’une crise économique avec une forte pression qui sera ressentie aussitôt par le gouvernement et par la population.

Le CONITE s’est dit profondément choqué et préoccupé par ce projet ayant comme intention de saboter l’économie du Tchad.

Tout en attirant l’attention des autorités de la transition sur ce complot, qu’ils les qualifient « d’Attaque économique et commerciale contre le Tchad».

Le secrétaire général du CONITE, M. Mahamat Nour Abakar demande aux autorités tchadiennes à saisir dans le plus bref délai, leurs collègues du Cameroun pour mettre fin à ces genres des Complots d’asphyxie économique.

Les opérateurs économiques réfléchissent sur les possibilités de l’abandon du Port problématique de Douala au profit des Ports du Soudan et du Benin. « Si jamais d’ici une semaine les autorités camerounaises ne se dissocient pas de ce Projet dangereux en condamnant clairement ces Actes et ne se décident pas d’agir contre ces malfrats regroupés en consortium du mal autour de la Direction Générale des Douanes du Cameroun, afin de faire cesser leurs attaques économiques contre le Tchad », averti, le Conseil National des Importateurs, Investisseurs, industriels Tchadiens et Exportateurs (CONITE).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.