Tchad : La HAMA exhorte le gouvernement à la protection les journalistes

Le président de Haute Autorité des Média et de l’Audiovisuel (HAMA), M. Abdéraman Barka Abdoulaye Doningar dans un communiqué signé ce samedi 22 octobre 2022, déplore la grave tournure prise par la manifestation du jeudi 20 octobre 2022. Et il appelle les médias à leur responsabilité sociale, en prônant le retour au respect de l’ordre public, du droit d’autrui ainsi que des valeurs culturelles nationales, notamment de cohabitation pacifique et de solidarité.

M. Abdéraman Barka Abdoulaye Doningar rappelle les professionnels des média à ne pas confondre leur rôle avec celui de propagandiste, comme, précise-t-il le recommande le code d’éthique et de déontologie du journaliste tchadien, aussi bien dans leurs médias classiques qu’à travers les réseaux sociaux, entre lesquels naviguent certains.

Le président de la HAMA exige des responsables des média et des journalistes plus de rigueur dans la recherche et le traitement d’Information. « Des mesures fortes seront prises à l’encontre de tout contrevenant, conformément à la loi en vigueur », prévient-il.

Tout en invitant la population tchadienne à s’abstenir de toute violence et de tout discours de haine, « en se disant que quelque part, sa parole ou ses écrits occasionneraient la commission de crimes et autres dégâts humains, matériels ou immatériels » souligne, Abdéraman Barka Abdoulaye Doningar 

Il adresse ses condoléances aux familles des victimes, en général, et, en particulier, à celle du journaliste Oredje Narcisse, décédé des suites de blessures par balles perdues reçues à son domicile, consécutivement à la manifestation du jeudi 20 octobre 2022.

Par la même occasion, la HAMA exhorte le gouvernement à prendre davantage de dispositions pratiques pour protéger les journalistes dans l’exercice de leur profession.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.