Sport : Le congrès électif de la Fédération tchadienne d’athlétisme a tourné au fiasco

Le congrès électif de la Fédération tchadienne d’athlétisme tourne au fiasco, suspendu puis reporté pour plusieurs raisons ce samedi, 27 janvier 2024.

Dans un premier temps, les ligues provinciales dénoncent les magouilles du présidium en voulant accorder des voix aux membres du bureau exécutif sortant, alors que l’ancien bureau n’aura qu’une seule voix prévue dans les textes. Deuxièmement, des modifications constatées dans le texte dévoilé à la dernière minute à l’assemblée par le bureau sortant.

Après avoir opposé un refus catégorique et ayant constaté que les élections ne sont pas à leur faveur, l’équipe sortante s’est opposée à la décision, une seule voix qui les accordait. Aussitôt, le présidium a commencé par recevoir des appels et décide de suspendre l’assemblée générale à la grande surprise. « C’était la vice-présidente du COST qui avait pris cette décision », indexent les participants. « Nous avons vu le bout du tunnel, malheureusement, on n’a pas encore pu l’atteindre », a regretté Ahmat Guemé, porte-parole des présidents des ligues provinciales. Il a révélé que le problème crucial se pose au niveau du texte, engorgeant ainsi beaucoup de vides juridiques. « C’est aujourd’hui seulement qu’on nous brandit un certain nombre de dispositions modifiant les structures et certaines dispositions des textes nationaux », dénonce M. Ahmat Guemé, président de la ligue provinciale d’athlétisme de N’Djaména.

Les présidents des ligues provinciales d’athlétisme se disent surpris qu’une structure composée de président, vice-président, alors que la composition du nouveau bureau présentée au congrès a été modifiée et composée juste de trois personnes. Ainsi, au niveau du quorum, les textes ont défini l’électorat qui devrait mettre en place le nouveau bureau et est composé des représentants des ligues et des 5 associations qui sont des électeurs. « Malheureusement, il survient quelque chose que personne ne s’y attendait et fait savoir que les membres sortants du bureau exécutif sont tous électeurs » « La disposition contenue dans le texte actuel n’a jamais dit qu’un ensemble des membres du bureau exécutif sortant sont des électeurs », ont-ils déploré.

Ils exhortent le ministère chargé des sports à prendre ses responsabilités sur ce qui se passe dans leur fédération, car, les ligues constituent le pilier de la fédération d’athlétisme. « Nous exigeons que les travaux reprennent très rapidement avant que les ligues provinciales ne regagnent leurs régions », ont-ils exigé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *