Social : le SET exige le rétablissement des primes amputées

Le Bureau Exécutif National du Syndicat des Enseignants du Tchad (SET), exige le rétablissement sans condition des primes de craie et de documentations coupées en violation du décret 477 ainsi que leurs rappels et le paiement des frais de transport des années (2020, 2021 et 2022). Le SET considère ces mesures comme étant une provocation à leur endroit. 

Ce communiqué de presse signé, par le secrétaire général national du syndicat des enseignants du Tchad, Mbaïriss Ngartodé Blaise tient lieu d’un préavis de grève allant du 26 septembre au 01 octobre 2022. 

Dans le cas échéant, le SET national appellera ses militants à observer une grève sèche à partir du 03 octobre 2022 jusqu’au rétablissement total de toutes les primes coupées. 

Selon lui, il en ressort que ces mesures sont prises en violation du point 15 du pacte social qui stipule clairement qu’il faut éviter de recourir unilatéralement aux mesures quelconques de réduction, de suspension ou de suppression des avantages acquis des travailleurs.

Entre-temps, le syndicat des enseignants du Tchad section de la commune de N’Djaména convoque ses militants pour une assemblée générale d’urgence à l’école du Centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.