Saison de pluie : 600 sinistrés se refugent au lycée de Walia

Plus de six-cents personnes touchées par les inondations au quartier Walia, commune du 9ème arrondissement de la ville de N’Djaména ont trouvé refuge depuis quelques jours au lycée de Walia. Ces sinistrés sont issus de quartier Gradolé. 

Ces personnes ont été affectées par la forte pluie ayant occasionnées l’écroulement de leurs chambres et a rendue inaccessible certaines zones dans cette commune. Ces sinistrés composés en grande parties des femmes, des enfants ou des personnes vivant avec un handicap ont occupé les différentes salles de classes.

Un comité d’accueil et d’enregistrement des sinistrés a été mis sur pied pour faciliter aux nouveaux sinistrés de s’intégrer le groupe est éventuellement solliciter des aides.

Selon le contrôleur du comité chargé de recensement des sinistrés d’inondation M. Mahamat Abdraman Issa, de nos jours, plus de 600 personnes sont recensées. Il informe que le nombre augmente du jour au jour avec la montée des eaux.
Mahamat Abdraman Issa appelle les organismes internationaux et surtout l’État de venir en aide à ces personnes surtout en cette période, ou le paludisme avec son corollaire fait rage au sein des sinistrés.

Pour sa part, le censeur du lycée littéraire de Walia M. Djondang Patoula déclare que s’il y a de l’inondation son établissement contribue efficacement dans le volet social en accueillant ses personnes sinistrées. Il regrette que, ces sinistrés se comportent très mal et mettent en difficulté son établissement. «Le lycée les accueille, mais ces sinistrés utilisent nos table bancs comme bois de chauffage, mais également, ils défèquent à l’air libre. C’est pourquoi, nous nous retrouvons en difficulté à la rentrée scolaire surtout en carence des table bancs », s’emporte le censeur M. Djondang Patoula.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.