Province : L’agresseur du prof d’EPS de Koundjourou est déféré à la maison d’Arrêt d’Ati

Après une première présentation ce vendredi 26 novembre 2021, au juge pour enfant du tribunal de Grande Instance d’Ati (province du Batha), le jeune agresseur du professeur d’EPS du lycée collège bilingue Ahmat Goni Bichara de Koundjourou est déféré à la maison d’Arrêt d’Ati.

Son procès est renvoyé pour le 6 décembre prochain. Selon les informations, l’agresseur est qualifié tantôt âgé de 17 ans, tantôt 18 ans. Ainsi, la présentation de son acte de naissance est exigée par les juges, afin de le permettre de déterminer son âge.

L’élève est poursuivi pour coups et blessures volontaires, suite à son agression brutale de son prof d’EPS, pourtant en pleine préparation de son cours d’éducation physique.


Dans un premier, il reconnait les faits qui lui sont reprochés devant la brigade celles d’avoir agressé le professeur d’EPS et le blesse à la tête à l’aide d’un bâton sur le procès-verbal. Il a demandé de l’excuse au prof et à tous les corps enseignants de Koundjourou et de la province d’Ati en général. Et aux élèves qui à cause de lui, les écoles sont fermées depuis quelques jours.


Contre tout attente, l’élève change de version devant le juge pour enfant et accuse le prof de les avoir attaqués en premier et lui pour se défendre il a pris le bâton blessant son enseignant des sports.

Irrité, pour marquer leur désarroi, les enseignants, membres de la section du Syndicat des Enseignants du Tchad du Batha, depuis l’incident malheureux, ont suspendus les cours sur l’ensemble de la province.


Le jeune garçon, âgé de 18 ans, est arrêté par la brigade de Koudjourou, avant d’être transféré à Ati, depuis la fin de la semaine dernière.

Mais, les enseignants n’en démordent pas et exigent carrément l’exclusion définitive de l’élève Hassan Abdelwahid du lycée de Koundjourou et sa comparution devant les juges chose qui est faites. Ils demandent également aux autorités locales de veiller à leur sécurité.


En effet, l’élève de la 6ème, est le fils de la sentinelle de l’établissement, a agressé son prof d’EPS, à Koundjourou, qui a subi 15 points de sutures à la tête. Son tort c’est d’avoir demandé à l’élève, sans tenue de sport, de quitter le groupe. Sur le champ, il prend un bâton d’une branche d’un arbre élagué dans la cour et administre un bon coup à la tête du prof d’EPS, alors qu’il la tête baissée. Par vigilance, Joël réussit à esquiver le deuxième coup et maîtrise le jeune enragé.


D’après le professeur d’Education Physique Djimadoum Joël, il décrit le jeune comme un enfant impossible et irrespectueux en dehors du lycée. Il s’attaque même à des gens dans le quartier en lançant de pierres, informe une source. Une autre renseigne que, la Gendarmerie de Koundjourou l’a même cueilli une première fois, suite aux multiples plaintes du voisinage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *