Mali: l’opposant Soumaïla Cissé décède de la Covid-19

Le chef de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé, est décédé à Paris où il était hospitalisé pour le coronavirus.

Le principal opposant malien Soumaïla Cissé, qui avait été retenu en otage pendant six mois par Al-Qaeda au Maghreb islamique, est décédé vendredi 25 décembre du coronavirus en France, selon des proches de sa famille et de son parti.

Soumaïla Cissé se trouvait à Niamey selon des proches, avant que sa situation sanitaire ne nécessite son évacuation d’urgence à l’hôpital américain de Neuilly de Paris.

Cette disparition tragique de Soumaïla Cissé plonge la classe politique dans l’émoi et la consternation. Et pour cause, le leader de l’Urd était annoncé comme le grand favori de la prochaine présidentielle malienne qui doit marquer la fin de la transition dans quinze (15) mois.

Apa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.