FOOTBALL : La double licence de Bokhit pénalise Foullah Edifice

La commission d’homologation des litiges et de disciplines de la Ligue Nationale de football a suspendu ce mardi 6 octobre 2020 l’attaquant du club Foullah Edifice de N’Djaména, Bokhit Djibrine pour toutes les activités footballistiques organisées par la FTFA d’une durée de trois mois. Ainsi que, le retrait de 15 points de Foullah Edifice au championnat national avec conséquence Foullah se retrouve dernier de sa poule avec zéro point.

La commission reproche à Foullah d’avoir aligné son joueur Bokhit durant les 5 matchs alors qu’il détenait « double licence » d’un club Normand en France et de Foullah dans une même saison allant de 2019-2020 pour son club d’origine Foullah et 2020-2021 pour le club français.


Plusieurs documents remis à cette occasion à la presse, une licence 2020-2021 n°25477650846 est effectivement émise pour Bokhit Djibrine par la Fédération Française de Football est enregistrée le 04 juillet 2020. La demande de transfert du joueur Bokhit a été validée en ligne par son club au détriment au club Normand par trois personnes qui représentent entre autres, Foullah Edifice, le Normand de la France et la Fédération Tchadienne de Football. Un certificat international de transfert est enregistré sur la base de données de la Fédération Internationale de Football Association.


Le président commission d’homologations, des litiges et de disciplines, Issakha Ngartoloum s’est dit surpris que le club Foullah Edifice aligné durant toute la compétition Bokhit alors qu’une notification à été remise à Foullah que Bokhit détient deux licences chose impossible pour qu’un joueur d’avoir une licence pour une saison sportive sans une libération d’un club à un autre. « Après les réserves portées par les clubs, toutes les victoires de Foullah et les points vont être accordés à ses adversaires par forfait conformément à l’article 55 du statut et règlement intérieur de la FTFA » justifie Issakha Ngartoloum.
Selon le président de la commission Foullah Edifice de N’Djaména peut faire appel auprès de la commission s’il estime qu’il est lésé de ses droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.