Elections 2021 : Les engagements du candidat de consensus, Idriss Déby Itno

La construction de chemin de fer reliant le Tchad avec le Cameroun, le rétablissement de bourse d’études, l’amélioration des conditions d’étude, le déploiement des médecins dans l’ensemble du pays. Des reformes profonde du système éducatif, le recrutement massif des enseignants pour respecter le ratio maitre-élève, l’implication des diplômés sans emplois dans un organe pour le recrutement à la fonction. Sont entre autres, les annonces faites ce samedi 13 mars 2021, au stade Idriss Mahamat Ouya par le candidat de consensus, Idriss Déby Itno lors du lancement de sa campagne électorale pour les élections présidentielles d’avril 2021.

Le président, candidat à sa propre succession, Idriss Déby Itno appelle au brassage entre les enfants du Tchad sans la division du Nord-sud. En outre, il promet de finir avec le phénomène de guerre communautaires. «Nous devrions parvenir à zéro mort en c’est qui concerne la guerre intercommunautaire, je recruterai plus de 2 000 jeunes dans les différents corps de force de défense pour faire régner l’ordre et la sécurité dans les villages, les cantons ainsi que les villes j’ai vous le promet », s’engage-t-il.

Le Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno souligne qu’au lendemain des élections si les tchadiens renouvèlent leur confiance en lui «Je verrais avec mon gouvernement, comment est dans quelle condition pour que les étudiants ne souffrent pas en matière de transport, restauration et de créer des meilleurs conditions d’études », ajoute-t-il.
«J’ai arrêté l’intégration à la fonction publique, par ce que ceux qui ont été recrutés sont des enfants de gens bien placés et les enfants des pauvres qui n’ont pas de soutien n’auront aucune chance d’être recruter. C’est pourquoi je vais rétablir et mettre un organe en place d’où les diplômés sans emploi vont participer au recrutement à la fonction publique », assure le candidat de consensus.

Idriss Déby Itno déplore le détournement d’argent de l’Etat «Ils doivent avoir honte l’argent qu’ils volent appartient aux handicapés, des femmes veuves, des orphelins, des enfants qui n’ont pas accès à l’eau potable ni à l’école que certains individus responsabilisés volent en grande échelle à travers la corruption. Il faut que notre pays soit un pays des hommes intègres et qu’il ne volent pas l’argent du Tchad et je vous promets de mènerais une guerre sans merci contre le détournement et la corruption».

D’après lui, avec la sortie de crise économique, le rêve des tchadiens sera une réalité, avec une justice sociale et l’équité au Tchad seront les valeurs de base de mon prochain mandat.
«Je ne vendrais pas le Tchad, l’homme libre que je suis, le temps de la colonisation est passée depuis 70 ans. Nous sommes des patriotes et nous n’avons pas un pays de substitution en dehors du Tchad. Pour les offices extérieurs j’ai leurs dit Domboula Hanakou, je suis un homme libre, un panafricaniste et j’ai mourais pour l’Afrique comme j’ai mourais pour le Tchad », martèle, Idriss Déby Itno. Tout en rappelant, la construction de plus de 3 800 kilomètres de routes bitumés au Tchad depuis quelques années, «Je m’engage pour que le Tchad va être desenclavé pour les routes et les chemins de fer avec le Cameroun », poursuit, le candidat de consensus, le Maréchal du Tchad.

Il encourage par ailleurs, la jeunesse et la femme moteur dit-il du développement du Tchad d’être une jeunesse qui aime son pays, des patriotes. «Il n’aura pas du péril comme certains les disent, je ferais tout même mettre ma vie au prix pour que le Tchad continue a soufflé dans l’unité, la stabilité et d’un peuple unis », a conclu, Idriss Déby Itno.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.