dimanche, mai 26, 2024
spot_img
AccueilAfriqueChemin de fer Cameroun-Tchad : l’étude de faisabilité achevée, le choix du...

Chemin de fer Cameroun-Tchad : l’étude de faisabilité achevée, le choix du tracé en suspens

D’après les informations transmises par la cellule de communication du ministère des Transports, l’étude de faisabilité du projet de construction d’un chemin de fer entre le Cameroun et le Tchad a été achevée.

Bien que les conclusions de cette étude, restituées courant avril 2024, n’aient pas encore été rendues publiques, Investir au Cameroun a pu apprendre que celle-ci met en exergue trois itinéraires distincts totalisant près de 2 100 kilomètres de linéaire. Cette étude visait à identifier le meilleur itinéraire, selon la même source, qui ne précise toutefois pas les parcours étudiés.

Cependant, lors du Business Week de l’Union européenne (UE) et du Cameroun le 20 février 2024 à Yaoundé, un haut responsable du ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire a indiqué que trois tracés possibles, avec des coûts variables, ont été proposés, comme rapporté par SBBC. Le premier tracé envisagé partirait de Ngaoundéré, capitale régionale de l’Adamaoua, pour rejoindre la capitale tchadienne, N’Djamena, en passant par Garoua, Maroua et Kousseri, au Cameroun. Ce tracé nécessiterait un investissement de 4 829 milliards de FCFA.

Le deuxième tracé partirait également de Ngaoundéré pour N’Djamena, en passant cette fois par les villes tchadiennes de Moundou, Kélo et Bongor, pour un coût estimé à 2 988 milliards de FCFA. Quant au troisième et dernier tracé envisagé, reliant Ngaoundéré à N’Djamena via Garoua, Figuil, Kéré, Pala, Kélo, Bongor, il nécessiterait un budget de 4 948 milliards de FCFA. À l’origine, il était envisagé deux tracés avec des coûts moindres : une ligne de chemin de fer de 400 km reliant Ngaoundéré à Moundou pour un investissement de 1 160 milliards de FCFA, et un tracé de 1 400 km passant par Garoua et Maroua pour aboutir à N’Djamena, pour un coût de 1 400 milliards de FCFA. Pour l’heure, aucun accord définitif sur le tracé n’a encore été conclu.

Pour financer l’étude de faisabilité, le Cameroun et le Tchad ont obtenu un prêt de 2 millions d’unités de compte (plus de 1,2 milliard de FCFA à la valeur actuelle du dollar américain) de la Banque africaine de développement (BAD). L’accord a été signé à Yaoundé le 20 février 2021 entre le ministre camerounais de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, et le représentant pays de la BAD, en présence des ministres camerounais et tchadiens des Transports.

Ce projet, en gestation depuis des années, devrait contribuer non seulement à désenclaver les régions septentrionales du Cameroun, mais aussi à faciliter le transit des marchandises du port de Douala vers le Tchad.

Source : Investir au Cameroun

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments