mardi, mai 21, 2024
spot_img
AccueilEducationÉducation : Les cours reprennent à N'Djaména

Éducation : Les cours reprennent à N’Djaména

Les élèves des établissements publics de la capitale ont repris le chemin de l’école, après plusieurs semaines de grève, lancée par les centrales syndicales, signataires du pacte social triennal avec le gouvernement.

Ce mardi 26 mars 2024, aux environs de 8 heures, l’ambiance était à la reprise des cours au Lycée de Diguel Centre. Tous les élèves ou presque sont dans les classes, entrain de faire cours. Cependant, à l’entrée principale, on observe des surveillants filtrer ceux des élèves qui viennent sans tenues.
Le constat est le même dans les différents lycées de N’Djaména, sur l’effectivité de, cours.

Comme au lycée de Diguel, les élèves ont normalement suivi les cours aux deux premières heures, dans d’autres lycées à l’exemple su Lycée Féminin, Lycée Félix Eboué, Lycée Technique commercial et le Lycée technique Industriel.

Le proviseur du lycée de Diguel centre, M. Mahamat Adoum Abakar renseigne que les enseignants ont effectivement repris avec les activités pédagogiques. Il poursuivi que, dans son établissement, les classes d’examens ont été épargnées de la grève. Les élèves concernés ont fait normalement les cours pendant la période de grève, précise-t-il.

Par contre, au lycée Félix Eboué, les cours étaient timides. On note la présence, seulement de quelques enseignants en classe. Une grande partie d’entre eux est toujours en grève au mot d’ordre lancé par le comité de crise du Syndicat des enseignants du Tchad (SET).

Au niveau du lycée d’enseignement technique et industriel, les enseignants ainsi que les élèves étaient tous présents. Dans ce lycée, les premières heures de ce lundi étaient consacrées à la remise des bulletins de notes du premier trimestre.

Le proviseur dudit lycée, M. Temoua Habmon explique que la remise des bulletins de notes a été programmée avant cette grève qui est venue chambouler le chronogramme établi par l’administration.

Au lycée d’enseignement technique commercial, les élèves des classes de terminale ont suivi normalement les cours. Tandis que ceux des classes intermédiaires se sont regroupés sous des arbres à la recherche de la fraicheur, pendant ce mois saint de ramadan.

Cependant, au LTC, les élèves rencontrés dans la cour, se plaignent de perturbations connues cette année dans les établissements publics et invitent le gouvernement à trouver une solution pour cette grève de trop qui impacte ainsi leur cursus scolaire. « Nous sommes en retard par rapport à nos amis des privés et certains de nos professeurs n’ont pas fait plus de 3 chapitres à cause des grèves répétitives alors que le baccalauréat s’approche à grands pas », se désole Ali Rakhis, élève du lycée technique commercial.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments