jeudi, mai 23, 2024
spot_img
AccueilPolitiquePolitique : Félix Nialbé se désolidarise de l’Alternance 21

Politique : Félix Nialbé se désolidarise de l’Alternance 21

Les partis politiques membres de la Coalition de l’Opposition Démocratique Alternance 21 sont à couteaux tirés avec le président de l’Union pour le Renouveau et la Démocratie URD, par ailleurs, chef de file de l’opposition Félix Nialbé.

Leur position se démarque ce dernier temps par des sorties médiatiques interposées.

En effet, l’URD dans une mise au point en date du 29 juin dernier affirme que la plateforme Alternance 21 est constituée uniquement pour les élections présidentielles du 11 avril 2021 et qu’elle n’est plus opérationnelle et ne peut valablement agir aux noms des différentes formations politiques, alors elle est caduque.

Par conséquent, l’URD assume entièrement sa prise de position à l’égard de la transition en cours dont il est pleinement impliqué, sans toutefois occulter son statut de parti de l’opposition.

Tandis que, le rapporteur général de la plateforme Alternance 21, M. Moura Touimbaye dans un communiqué de presse signé par plus de 20 partis politiques se dit surpris de cette mise au point, alors qu’Alternance 21 est créée le 10 février 2021, pour unir leurs forces afin d’affirmer leurs positions politiques et d’aller ensemble dans les différentes élections.

Il précise que dans ce cadre que l’Alternance 21 a signé un protocole d’accord avec le chef de file de l’opposition et président de l’URD pour l’investir comme candidat à la dernière élection présidentielle. Et, après les élections l’Alternance 21 a signé encore un mémorandum le 29 mai dernier, adressé au président du Conseil Militaire de Transition dont l’URD est signataire. «Nous laissons l’opinion apprécier par lui-même si la Coalition Alternance 21 n’est pas opérationnelle ou caduque comme l’a affirmé l’URD », s’interroge, le rapporteur général Moura Touimbaye.


Pour lui, si l’URD veut protéger ses intérêts au gouvernement dans le comité ad hoc pour la désignation des futurs membres du Conseil National de Transition, mais il aura dû simplement se retirer de la Coalition Alternance 21. «Mais vouloir discréditer la coalition en affirmant sa caducité relève de la malhonnêteté intellectuelle et politique », a fustigé Moura Touimbaye.


L’Alternance 21 ne se reconnait pas et ne peut être liée à la participation du parti URD aux organes de la pré-transition.

«Nous demandons au parti URD qui est un complice du système MPS de ne pas amuser la galerie et laisser l’Alternance 21 œuvrer pour le bien être des tchadiens. Nous réitérons notre engagement pour une transition apaisée et inclusive », a déclaré, le rapporteur général de la plateforme Alternance21.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments