mardi, avril 23, 2024
spot_img
AccueilTchad#Tchad : 489 éléments du FACT dont 95 mineurs remis à la...

#Tchad : 489 éléments du FACT dont 95 mineurs remis à la justice

489 éléments du Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (FACT) dont 95 mineurs fait prisonniers de guerre en avril dernier lors des combats dans la province du Kanem au nord-ouest du pays ont été remis ce vendredi 21 mai 2021 par le ministre délégué à la Présidence du conseil chargé de la Défense nationale, des anciens combattants et des victimes de guerre, à la justice.


Parmi eux, 12 sont sous traitement dans quelques hôpitaux de la capitale, 3 sont morts de suite de leurs blessures et 1 d’une mort naturelle.


La cérémonie a eu lieu à la Maison d’arrêt de Correction de Klessoum dans la commune du 7ème arrondissement de la ville de N’Djaména en présence du procureur de la République près du Tribunal de Grande Instance de N’Djaména et de plusieurs responsables de la chaine sécuritaire.

Le général Daoud Yaya Brahim


Le ministre délégué à la Présidence du conseil chargé de la Défense Nationale, des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre, le général Daoud Yaya Brahim rassure que les forces de défense et de sécurité respectent le statut d’un prisonnier de guerre, conformément précise-t-il au règlement vis à vis des partenaires notamment l’UNICEF celui de remettre les enfants enrolés par des groupes armés à leurs parents pour leur réinsertion. « Les dénigrements de notre force de défense et de sécurité du Tchad n’est pas à sa place. Car vous avez constaté l’état des mineurs et des malades, certains sont soignés dans les hôpitaux civils et militaires pour pouvoir préserver l’humanité de ces prisonniers de guerre et les forces de l’ordre tchadiennes sont prêtes à respecter le droit humanitaire », a déclaré, le chef du département de la Défense Nationale.
Le général Daoud Yaya Brahim demande par ailleurs, à la justice de condamner les adultes par rapport à leurs infractions enrolés dit-t-il par des Djihadistes et des mercenaires en Lybie pour déstabiliser le Tchad et seront jugés, promet-t-il conformément à la loi de la République.

Le procureur de la République près du Tribunal de Grande Instance de N’Djaména, M. Youssouf Tom


Le procureur de la République près du Tribunal de Grande Instance de N’Djaména, M. Youssouf Tom de souligner qu’avec la remise de ces prisonniers de guerre à la justice, c’est une preuve et un démenti par rapport aux allégations qui sont orientées vers les forces de l’ordre comme quoi les prisonniers de guerre sont systématiquement éliminés. « Il y a le respect de droit de l’homme et le droit aurait dû être au moment où ils sont entre la main de la justice », ajoute-t-il.


Le chef d’Etat-major général des armées, général Abakar Abdelkérim conseille à son tour à ces jeunes de ne pas prendre la voie des armes, car, seulement avec les urnes qu’on peut apporter un changement.


Le FACT est le groupe armé qui a lancé des attaques contre les forces gouvernementales le 11 avril 2021 depuis la Libye. Le groupe est considéré comme responsable de la mort du président de la République, feu Maréchal Idriss Déby Into décédé de suite de ses blessures le 20 avril dernier.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments