jeudi, mai 23, 2024
spot_img
AccueilEducationBac 2020 : lancement officiel des épreuves écrites à Koundoul

Bac 2020 : lancement officiel des épreuves écrites à Koundoul

Les épreuves écrites du baccalauréat session d’août 2020 ont été lancé officiellement ce lundi, 17 août 2020 à Koundoul localité située à plus de 20 kilomètres à la sortie sud de la capitale N’Djaména. C’est les ministres de l’Enseignement Supérieur, et de l’Innovation Dr. Houdeingar David et celui de l’Education nationale et de la Promotion Civique, M. Aboubacar Assidick Tchoroma, le gouverneur de la province du Chari-Baguirmi ainsi que plusieurs responsables en charges de l’éducation.


Au total, 460 candidats dont 338 de la série A4 et 122 de la série D qui compose dans le centre de Koundoul. Le délégué à l’éducation nationale de la province du Chari-Baguirmi se félicite que sa circonscription qui a pu bénéficier pour la première fois de deux centres de composition à Dourbali et Koundoul.

les candidats en salle d’examen


Les deux responsables de l’éducation et de l’enseignement ont insisté sur le port de masque et la distanciation sociale ainsi que les mesures barrières édictées afin de freiner l’expansion de pandémie à Coronavirus.


Le nombre total pour cette année est 87 500 candidats sur l’ensemble du pays subdiviser dans 123 centres de composition.
Le ministre de l’Enseignement Supérieur, et de l’Innovation Dr. Houdeingar David déclare que le baccalauréat se tient dans un moment difficile marqué dit-il par la pandémie de la COVID-19. Il informe que le gouvernement a mobilisé des moyens nécessaires pour répondre au préoccupation exprimée par le responsable de l’Office National des Examens et Concours du Supérieur. Pour cela, ajoute-t-il le nombre des centres de composition, des présidents et des surveillants ont été augmenté cette année. Dr. Houdeingar David rassure que malgré la présence de la pandémie de COVID-19 tout se passe bien et dans de très bonne condition.


Le Ministre l’Education nationale et de la Promotion Civique, M. Aboubacar Assidick Tchoroma se réjouit à son tour de l’organisation du baccalauréat, tout en poursuivant que certains ont cru dans cette situation qu’il est impossible de tenir le pari de l’organisation du bac. « Le Maréchal du Tchad a instruit les deux responsables de l’éducation et de l’enseignement supérieur de prendre toutes les dispositions pour sauver l’année scolaire », a souligné le chef de département de l’éducation. Il remercie par ailleurs, les corps enseignants pour leur engagement ayant permis de finir l’année scolaire.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments