Union Africaine de Judo : Les défis de Djermah une fois élu à la présidence

Me. Abakar Djermah Aumi, président de la Fédération Tchadienne de Judo (FTJ), par ailleurs président du Comité Olympique et Sportif Tchadien (COST) candidat à la présidence de l’Union Africaine de Judo (UAJ) compte apporter avec son équipe, une fois à la tête de cette institution continentale, une nouvelle dynamique dans la gestion du Judo Africain, la promotion ainsi que le développement du Judo au plan Africain et international qui sera lun de ses défis.


L’annonce a été faite ce mardi 12 janvier 2021 au cours dune conférence de presse conjointe animée avec le coordonnateur du comité technique national Yamita Hassan.
Yamta Hassa estime que le candidat tchadien, Me. Abakar Djermah Aumi est le candidat idéal pour le judo africain comme il a été plébiscité dit-il par une vingtaine des présidents des fédérations nationales du pays africain vu son talent, son charisme et son management sportifs ne sont plus à démontrer depuis 2014 alors qu’il était directeur sportif en chef élu de l’Union Africaine de Judo de 2016 à 2021.
Le Coordonnateur du comité technique national annonce qu’il y aura une rencontre avec les fédérations nationales de judo à N’Djaména en février 2021 en vue de solliciter d’avantage leur adhésion pour apporter leur soutien au candidat tchadien. « Je ne pense pas qu’il aura un autre candidat au poste de la présidence, sauf le président sortant Habib vu les nombres de pays derrières Abakar il risque de ne pas se présenter pour éviter d’être humilié les jours des élections », a déclaré d’un air serein Yamita Hassan.


Pour Me. Abakar Djermah Aumi, vu son parcours dans le monde du judo continental, promet que l’éducation et la culture de la paix à travers le Judo seront au centre de sa politique et le code moral du Judo sa ligne de conduite. Sa vision s’inscrit dit-il dans le dynamisme d’intéresser d’avantage les partenaires, et sa grande motivation trouve sa source dans l’extraordinaire potentiel dont dispose le continent Africain dans le domaine du Judo.


Le candidat tchadien s’est dit conscient que le champ d’action est large, mais, il compte sur l’implication constante et croissante des Etats africains dans le financement du Judo tout en préservant l’autonomie des fédérations nationales sportives de Judo.
« Aujourdhui je suis le candidat idéal pour la présidence de UAJ. C’est une preuve de responsabilité avérée, comptant sur vos appuis, je tiens à remercier les uns et les autres pour votre accompagnement. Le judo africain a besoin aujourd’hui d’une nouvelle vision pour le judo que nous rêvons et pour la génération future », assure, Me. Abakar Djermah Aumi.


Plusieurs projets verront les jours une fois élu, le président de la Fédération Tchadienne de Judo compte consolider et renforcer l’organisation des compétitions avec des Cup et Open Africa, des séminaires et des stages de haut niveau dans chaque zone économiquement définis par l’Union Africaine de Judo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.