Tchad : Zen Bada met en garde ceux qui appellent à la violence et à la révolte

Le secrétaire général du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), Mahamat Zen Bada à mis en garde ce samedi 26 décembre 2020 à Bokoro chef-lieu de département de Dababa lors de l’inauguration du siège du MPS les politiciens dit-il en mal de popularité qui appellent les peuples tchadiens à la violence et à la révolte, faits bannis par la loi et la constitution de la République du Tchad.


Pour lui, son parti s’inscrit en faux par rapport à cette personne qui commence par attiser la haine en disant aux tchadiens ceux-ci sont du nord et ceux-là du sud, Zen Bada demande à ses militants de ne pas répondre à cette provocation que le MPS à un programme politique ainsi que des projets de société et son parti a versé du sang pour la démocratie pour permettre au Maréchal de diriger le Tchad depuis plus de 30 ans.


Selon lui, quand quelqu’un attise la haine il n’a pas d’état d’âme, il n’a pas d’idée et il n’a pas des projets sociaux, le secrétaire général du MPS Mahamat Zen Bada justifie par ailleurs la tournée du président de la République dans le Tchad profond c’est pour aller dit-t-il de voir en cinq ans si ses projets ont marché, de s’enquérir les nouvelles de ses populations dans son unique rôle du président de la République. « Le MPS est en campagne si un parti politique qui dort et attend les élections pour faire la campagne est un parti politique mort par c’est qu’il n’a pas de projet et des militants », rappelle-t-il.
Il désigne par ailleurs, le troisième secrétaire général de son parti Jean Bernard Padaré d’aller représenter le Mouvement Patriotique du Salut lors de différents débats afin de présenter le projet du parti et de voir si les peuples tchadiens vont choisir qui à la prochaine élection présidentielle. « La démocratie est désormais irréversible qu’on peut accéder au pouvoir au Tchad que par des urnes et tampis pour ceux qui n’ont pas compris cela », poursuit-t-il.


Le sécretaire général provincial de Hadjer Lamis Abakar Moussa Kallé félicite leur camarade Mahamat Yacoub Azalo qui a permis la construction du siège rénové du conseil départemental de Dababa. Il emboite par ailleurs, son secrétaire général national pour rappeler que sa province est une terre de paix, les adeptes des conflits meurtriers, de la division, de la haine de tribalisme n’ont pas leur place dans la province de Hadjer-Lamis et tout politicien qui sera identifié comme instigateur ou qui tire les ficelles dans n’importe quel conflit sera sévèrement puni. « Des nouveaux et embryonnaires groupuscules ayant pour seul territoire et vivier électoral les claviers et la toile, ces derniers arrivistes font de la politique effraction. Nous demandons à ces vendeurs d’illusion de redescendre sur terre car la gestion d’un pays ne se fait pas à l’image d’un conte de fée, mais plutôt avec empathie et délicatesse », a déclaré, Abakar Moussa Kallé secrétaire général provincial de Hadjer Lamis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.