#Tchad : l’IGE se dote d’un site web

L’Inspectrice Générale d’Etat adjointe, Me Amalkher Djibrine Souleymane a annoncé lors d’un point de presse ce vendredi 26 février 2021 au cours duquel des innovations introduites au sein de l’IGE.

Il s’agit du lancement d’un site web : www.ige-tchad.org et de la mise en place d’une boite à suggestion physique pour le public, dans les prochains jours d’une ligne verte.


Amalkher Djibrine Souleymane à rappeler que l’IGE a été créée par décret N°260/PR/2015 du 1er octobre 2015 a pour mission de veiller à la bonne gouvernance dans le pays, de lutter contre la corruption et les détournements des deniers publics.
« L’Inspection Générale d’Etat est investie d’une mission permanente de contrôle, d’investigation, d’étude visant à faire assurer le respect de la réglementation et de la légalité, de l’éthique administrative et déontologique, de la gestion saine et transparente des finances publiques, et de veiller à la bonne performance : des Administrations Publiques, des Collectivités Territoriales, des Entreprises du secteur public et parapublic, des Projets Financés sur ressources extérieures et sur le budget de l’Etat, de toute entreprise ou organisation bénéficiant d’un financement public, et surtout de toute entreprise privée d’utilité publique et /ou d’intérêt stratégique pour le pays », a-t-elle précisé.


L’Inspectrice générale adjointe d’Etat a expliqué que le contenu du site web est subdivisé en deux principales parties :
La première permet au public de s’informer sur l’IGE, de son historique, de ses missions et de ses attributions, les actualités relatives à ses activités ainsi que de consulter les documentations.


La deuxième par contre, est dédiée exclusivement à la boite à suggestion digitale qui permet au public de laisser directement des messages en toute sécurité à l’Inspection dont l’adresse se trouve sur le site. Les messages peuvent être des suggestions ou des dénonciations des cas de corruption et des malversations financières, rapporte l’inspectrice générale adjointe d’Etat.


Selon elle la seconde innovation envisagée par l’IGE, qui est en cours de réalisation, est la mise sur pied d’une ligne verte et d’une boite à suggestion physique. Pour elle, ces instruments viennent compléter les outils numériques. Ils permettront également aux citoyens et aux institutions de faire de suggestion ou de dénoncer de manière anonyme des cas présumés de corruption ou de malversation financière, preuve à l’appui.
« L’objectif est de permettre à la population d’interagir avec l’Inspection Générale d’Etat et de mieux comprendre les enjeux et la portée de ses missions au profit de notre pays », a conclu L’Inspectrice Générale adjointe d’Etat Amalkher Djibrine Souleymane.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.