#Tchad : La Maison d’Arrêt de Correction de Klessoum (MACK) est inaugurée

La Maison d’Arrêt de Correction de Klessoum (MACK) sis dans la commune de 7ème arrondissement de la ville de N’Djaména a été inauguré ce vendredi 5 février 2021 par le ministre d’Etat, ministre secrétaire général à la présidence de la République, M. Kalzeubé Payimi Deubet en présence de plusieurs invités.

D’un coût total de construction de plus 3 milliards de francs Cfa, la MACK entre dans la politique de la modernisation de centres pénitentiaires avec une capacité d’accueil de 1200 places, scindée en plusieurs quartiers notamment, un quartier pour les femmes, un autre pour les mineurs, un quartier de haute sécurité et un quartier pour les hommes. La Maison d’Arrêt de Correction de Klessoum dispose à son sein deux mini terrains de football, une infirmerie, des centres de formations pour les détenus et un quartier Vip réservé pour des personnalités avec des cellules climatisées avec des douches internes ainsi qu’une mosquée, une église et des parloirs pour les visiteurs.

La MACK renferme aussi un pavillon administratif, des résidences pour le régisseur et le chef de sécurité, d’un château d’eau d’une grande capacité.

Le ministre de la justice chargé des Droits Humains, M. Djimet Arabi rappelle que la réalisation de cette grandiose architecturale aux profits de la population carcérale vient après la démolition de l’ancienne maison d’arrêt de N’Djaména en décembre 2011, d’où les détenus sont gardés dans un bâtiment d’emprunt construit pour abriter provisoirement des personnes en détention d’une capacité de 300 places et la maison d’arrêt d’Amsinene accueille plus de 2000 détenus en 2019. « La construction de ce grand établissement qui est le fruit de l’État généraux de la justice tenu en 2003, avec comme recommandation la modernisation de l’administration pénitentiaire qui n’est plus un discours politique mais une réalité », se félicite, le chef de département de la justice.

M. Djimet Arabi de poursuivre que cette réalisation traduit à suffisance la ferme volonté du Maréchal du Tchad à faire de notre pays, un État moderne respectueux des droits de l’homme et des personnes en détentions. Il informe par ailleurs, que la MACK va accueillir non seulement la population carcérale de N’Djaména mais aussi ceux des provinces du Tchad.

Pour le ministre d’État, ministre secrétaire général de la présidence de la République, M. Kalzeubé Payimi Deubet, la MACK permet aux détenus après leurs libérations de refaire leurs vies grâce aux centres de formations d’apprendre au moins un métier pour qu’ils n’iront plus encore commettre des actes contraires à la loi et la prison permet de donner une nouvelle éducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.