Société : ADHET déploie plus de 9000 activiste de la paix à N’Djaména

Le Secrétaire Général de l’Alliance de Défenseurs des Droits Humains et de l’Environnement au Tchad(ADHET) M. Abba Daoud Nandjédé a présidé une cérémonie d’installation et de déploiement des activistes des districts provinciaux des arrondissements de la commune du 3ème, 4ème , 5ème et 8ème de la ville de N’Djaména.

La cérémonie à eu lieu ce lundi, 14 décembre 2020, au Centre Al-Mouna dans la commune du 3ème arrondissement. L’objectif de cette initiative, vise à déployer les activistes de la paix dans les quartiers, les rues, les marchés aussi bien que dans les établissements scolaires et universitaires pour parler des enjeux de la paix et plus spécifiquement de l’importance de la paix et du vivre ensemble.

M. Abba Daoud Nandjédé, a justifié que l’ambition de cette stratégie est de faire de ces districts des véritables outils de brassage, de sensibilisation à la paix, à la cohabitation pacifique et aux initiatives citoyennes pour un échange interculturel afin d’atténuer les tensions et les causes de conflits dans la communauté.

Le secrétaire général de l’Alliance de Défenseurs des Droits Humains et de l’Environnement au Tchad(ADHET) a annoncé qu’à N’Djaména, comme ailleurs, les districts seront implantés dans les cinq villes ciblées à savoir, Abéché, Doba, Mongo, Moundou et Moussoro. C’est l’occasion pour lui, d’exhorter les foyers et la communauté à s’impliquer davantage pour s’approprier les messages des jeunes activistes de la paix qui passeront, ajoute-t-il, de porte à porte et qui sont porteurs de l’idéal de vivre ensemble et du respect de valeurs citoyennes.

M. Abba Daoud Nandjédé a affirmé que l’initiative comme celle-ci offre à tous l’occasion de nous interroger sur notre propre vécu. L’occasion de se demander individuellement et collectivement comment est-ce que je contribue à la paix, la cohabitation pacifique, le respect de l’autre, la tolérance et la cohésion sociale pour même et pour mon pays.

«Voilà le message fondamental que j’aimerais que vous portiez avec vous pendant ces deux semaines de l’activisme de la paix. Ce message qu’il soit gravé dans vos esprits. Par ce la paix, chers jeunes, est et restera, l’aspiration fondamentale des hommes et de femmes de tous les coins du pays. Elle doit être un effort collectif, continu et soutenu », a-t-il instruit.

En outre, le secrétaire général de l’Alliance de Défenseurs des Droits Humains et de l’Environnement au Tchad a souligné que sans la paix, l’avenir d’une nation est mis en cause, car, sa population est privée de la possibilité de se développer, de réer des emplois, d’éduquer la jeunesse, de protéger l’environnement, de lutter contre la pauvreté et de faire avancer la justice sociale. Par ailleurs, M. Abba Daoud Nandjédé a annoncé qu’à la fin de la campagne d’installation des districts de la paix, le «Projet Nation, paix et développement » de l’ADHET aura à installer 174 districts dans 88 quartiers et chaque districts sera composés de 54 jeunes. Pour lui, tout calcul fait, dit-il, fera en tout 9 393 activistes de la paix dans la ville de N’Djaména. Qui d’après lui, constituent un relais efficace pour la culture de la paix, le dialogue inclusif et un point de départ pour le développement.
MSK. Lawandji

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.