Procureur Youssouf Tom : « Les jeunes ayant agressé le colonel se portent bien »

Le procureur de la République, M. Youssouf Tom a fait une mise au point, ce mercredi 22 juillet 2020 lors de la présentation de six jeunes hommes ayant agressé collectivement le colonel Abdoulaye au marché Champs de fils de N’Djaména que ces jeunes se portent bien et ils sont actuellement en détention à la maison d’arrêt d’Amsinené contrairement à certaines images qui circulent sur les réseaux sociaux, selon laquelle un groupe de cinq personnes ligotées par des militaires dont l’un d’eux en train d’être égorgée dont la tête est complètement sectionnée et d’un autre le sexe est coupé.
Les six jeunes affirment eux-mêmes se porter bien et ils n’ont subi aucune torture. L’un des jeunes Abakar Oumar dont la tête coupée se dit surpris de voir sa tête qui circule sur les réseaux sociaux « je suis bien vivant », rassure-t-il.


M. Youssouf Tom déclare que ce n’est pas honnête et responsable de manipuler le peuple en le bernant avec des histoires qui ne sont pas vraies. Il faut cesser d’inciter les tchadiens à la haine tribale, car le tribalisme n’est pas un moyen de développement d’un peuple au contraire il ne le conduit que dans l’obscurantisme
« Au départ il a dégainé son arme et il a tiré deux balles. On s’est bagarré avec lui et j’ai réussi à arracher le chargeur du pistolet comme il m’a dépassé par la force et il a réussi à retourner le canon pour atteindre en premier mon frêre à la main. Il a touché la cuisse de mon frère défunt dont la balle a traversé ses cuisses et il a rendu l’âme par la suite », a retracé, Saleh Hissein, frère du défunt. Il poursuit que lui-même est parti remettre l’arme du colonel au responsable de sécurité. Selon lui, tout est parti quand nous sommes assis après une pluie sous un hangar et le colonel a commencé par nous insulter en nous taxant de délinquants ou des mécaniciens et j’ai lui fait de reproches comme quo il ne faut pas insulter les gens ainsi il a directement dégainé son arme sur moi. « Je n’ai pas touché le colonel je suis parti remettre l’arme et à mon retour j’ai vu les autres qui commencent par lyncher le colonel », se rappelle-t-il.
Le procureur de la République, M. Youssouf Tom met en garde quiconque qui joue à ce jeu dangereux consistant à divulguer les fausses informations et d’ailleurs dit-t-il qu’une enquête est ouverte pour retrouver les autres de cette désinformation. D’après lui, le colonel se trouve à l’hôpital de la Renaissance d’où il vient de sortir du coma et il a été auditionné par les éléments de la police nationale et des éléments de la police assurent sa garde et une fois qu’il sera rétabli il sera présenté à la justice pour être jugé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.