Médias : L’UJT initie un débat autour des jeunes et discours de la haine

Dans le cadre de la Semaine Mondiale de l’Education aux Médias et à l’Information, l’Union de Journaliste Tchadien (UJT), a organisé, ce mercredi 28 octobre 2020, une conférence débat à l’amphithéâtre de l’Université Emi-Koussi au quartier Gassi dans la commune du 7ème arrondissement sur le thème « Jeunes, médias et discours de la haine ».


Dans une salle pleine à craquer, des étudiants en communication ont suivi le panel constitué de Topona Celestin, Larme Laguerre et Laldjim Narcisse orateur.
L’un des doyens de journalistes Tchadiens par ailleurs formateur, Célestin Topona a rappelé le journaliste doit faire de professionnalisme, car dit-il, le journalisme est une profession à double tranchant en illustrant avec l’exemple de la radio « Mille collines » qui avait joué un rôle négatif voire nuisible pour le peuple rwandais durant le génocide.


Le journaliste Larmé Laguerre s’est appesanti sur l’internet et le grand nombre de dangers qui gravitent autour de ce moyen de communication par excellence.
Pour les deux panélistes, les discours haineux sont constamment véhiculés. Face à cette situation, le journaliste doit s’en détourner avec une formation rigoureuse afin de cerner le métier et avoir la conscience de l’impact réel des médias sur la vie d’un pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.