Médias : Fin des activités de la SEMI organisées par l’UJT

Les activités de la semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information (SEMI), 9ème édition 2020, organisées à l’initiative de l’Union des journalistes tchadiens (UJT) ont pris fin, ce mercredi 25 novembre 2020, à Radisson Blue, en présence de l’ambassadeur Chérif Mahamat Zène, ministre de la Communication porte-parole du gouvernement.


Placées sous le thème « Discours de la haine et manipulations », les manifestations de la SEMI, se sont tenues pendant un mois (24 octobre au 25 novembre 2020) grâce au partenariat entre l’UJT et lUnesco.


Le président de l’UJT, Abbas Mahmoud, a souligné qu’avec la révolution des médias sociaux, certaines personnes mal intentionnées utilisent très mal ces médias pour mettre en mal le tissu social qui lie le peuple. Parfois, dit-il, des fausses informations sont véhiculées pour semer de conflit à travers les réseaux sociaux au sein de la communauté tchadienne, précisant, que l’UJT, a initié une formation à l’intention des jeunes, à travers de médias responsables pour contribuer au développement du pays.


Plusieurs thèmes d’actualités brulantes tels que «Jeunes, Médias et discours de haine. Médias et la désinformation. Médias et cohabitation pacifique et ou encore dialogue interculturel » ont été débattues lors des différents ateliers.


Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, l’ambassadeur Chérif Mahamat Zène, déclare que, dans une société connectée, la masse d’informations circulant par le biais de moyens de communication modernes est extrêmement importante et difficile à décrypter, les courriers électroniques, les groupes de discussions, les blogs, les sites web, les messageries instantanées, comme le Whatsappt, Facebook, télégramme, entre autres, sont d’excellents outils d’échange, de recherche et de partage d’informations et du savoir mais aussi lance-t-il, de redoutables moyens de transmission de message de haine, de division et de manipulation.
D’où l’importance des activités organisées dans le cadre de la semaine mondiale de l’éducation et de l’information pour outiller les participants à développer un esprit critique en matière d’accès à l’information en ligne et de médias, pour une prise de conscience de leur responsabilité en tant que citoyen informés et éclairés en phase avec l’évolution de nouvelles technologies.
MSK. Lawandji

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.