Maladie de Chikugunya : Un protocole de prise en charge thérapeutique est élaboré

La délégation sanitaire du Ouaddaï a élaboré un protocole de prise en charge thérapeutique pour les traitements curatif et préventive chez les adultes, les femmes enceintes et chez les nouveau-nés ainsi que les enfants atteints par des cas suspects de la maladie à Chikugunya qui sévit depuis le juillet dans la ville d’Abéché chef-lieu de province du Ouaddaï.
Ce document dont NDJAMENA ACTU.COM a pris connaissance, ce lundi 14 septembre 2020, fait état du traitement de la maladie sous ses formes classique et simple, chez les malades adultes quand le patient à de fièvre, céphalée, arthralgies modérées sans complications. Ainsi, lorsque le traitement est symptomatique, le malade reçoit soit 60 milligrammes de paracétamol en 24 heures soit 3 grammes par jour sans dépasser les 4 grammes par jour. Le traitement peut être prescrit par voie oral du patient pendant 5 jours, puis il faut évaluer le malade.
Pour les formes avec arthralgies intenses qui ne cèdent pas au paracétamol en comprimé, il est conseillé de faire administré au patient Diclofénac Injectable avec paracétamol avec relais. En cas des formes invalidantes chez les femmes enceintes et les adultes, le traitement est de mettre le patient sous tramadol associée au paracétamol. « En cas de fièvre supérieure à 38°C, l’enquête diagnostique guide la décision thérapeutique et l’éventuelle prescription d’amoxicilline. Tous les AINS y compris l’aspirine et les topiques sont contre indiqué chez les femmes enceintes », précise le protocole de prise en charge pour les femmes enceintes. Chez le nouveau-né, il est recommandé faire une surveillance néonatale prolongée de sept jours est mise en place lorsque ma mère accouche dans un contexte évocateur et les éléments cliniques à surveiller chez le nouveau-né sa température corporelle, la qualité de la tête, la douleur, l’état cutané comme exanthème, œdème des extrémités et l’état d’hydratation.


Pour les formes classiques de l’enfant sont traitées symptomatiquement 60 milligrammes de paracétamol en 24 heures soit en voie oral comme le sirop ou injectable si la forme sévère selon l’état clinique du patient pendant 5 jours puis évaluer le patient. Il est conseillé à l’entourage d’éviter de couvrir l’enfant, d’aérer la pièce et de faire boire l’enfant le plus souvent possible. L’usage des AINS, des salicylés et des corticoïdes est formellement déconseillé.
La codéine est déconseillée pour les enfants avant 12 ans et réservée aux cas réfractaires au paracétamol. Toutefois, pour la prévention il est recommandé des moyens de protection physiques constitue à portée des vêtements long et de moustiquaires imprégnées et l’utilisation de répulsifs etc.


La situation épidémiologique à Chikugunya est de 18 788 cas enregistrés dans les différentes structures sanitaires de la ville d’Abéché avec zéro décès officiellement notifié par la délégation sanitaire de la province du Ouaddaï en date du 12 septembre 2020. S’agissant le nombre de cas par sexe, les femmes arrivent en tête avec 10 407 cas et 8381 hommes. Et en tranche d’âge le moins de 5 ans représente 2 523 cas, de 5 à 14 ans 4 700 cas et la majorité de cas est constituée des personnes adultes qui sont en nombre 6727 cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.