Mahamoud Ali Seïd : « Le Tchad a connu d’énormes changements »

Lors d’une conférence de presse animée ce vendredi 21 août 2020 à Radisson Blu de N’Djaména, le président de la CASAC, Mahamoud Ali Seïd déclare que le Tchad d’aujourd’hui n’est pas celui d’antan, que depuis 1990 le pays a connu d’énormes changements avec une floraison des sociétés civiles, myriades des organes de presse et des partis politiques.


Selon lui, le Tchad a connu de moment difficile depuis l’accession de son indépendance en 1960 mais depuis 1990 le pays a commencé par prospérer grâce au sacrifice du Maréchal du Tchad qui a pu mettre le pays sur le chemin du développement. Il poursuit que le Tchad à payer un lourd tribut pour accéder à l’indépendance.
« Le Tchad est différent des autres années avec de sacrifice consenti par le gouvernement depuis l’exploitation du pétrole en 2003 il y a eu la construction des infrastructures comme les écoles, des routes bitumées allant de l’Est au Sud, des hôpitaux entre autres sur l’ensemble du territoire national », se réjouit, le président de la CASAC. Pour lui, le Tchad est un pays jeune il peut avoir de ratés.
Mahamoud Ali Seïd appelle les societes civiles, les organes de presse et les partis politiques de respecter les textes organiques de la république pour préserver la paix et la stabilité du pays. « La mauvaise gouvernance n’existe pas dans notre pays c’est l’invention de l’occident et les plus grands corrompus c’est eux. Nous avons notre propre démocratie et les africains sont éveillés et nous connaissons nos propres réalités ».
Concernant la participation des soldats tchadiens qui meurent dans les différents théâtres de combat, le président de la CASAC confie que c’est la responsabilité de l’occident qui ont déstabilisé la Libye pour leur propre intérêt égoïste. « Nous allons soutenir nos états contre les envahisseurs. Le président de la république se sacrifie pour sauver son pays contre les djihadistes et il mérite amplement son titre de Maréchal du Tchad pour tous ses sacrifices consentis depuis plusieurs années », se félicite, Mahamoud Ali Seïd président de la CASAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.