Football : 67 millions Fcfa pour payer les factures de préparation des Sao

Le 2ème vice-président du Comité National de Gestion Provisoire du Football au Tchad (CNGPFT) M. Moussa Abakar justifie par un point de presse présenté ce jeudi 23 septembre 2021au Cefod que le chèque de 67 millions Fcfa circulant sur le réseaux sociaux,  a servi à payer les factures de préparations de Sao pour les matchs contre la Namibie et la Guinée.

Pour lui, des dépenses sont engagées avant la mise en place du comité. « Une fois le comité mis en place, l’argent est decaissé. C’est ainsi que le comité est sollicité pour effectuer le paiement. Nous avons reçu toutes les factures et les états qui les accompagnent. Nous avons effectué le paiement. Nous n’avons reçu que les états et les chèques. Toutes les pièces de décharges sont disponibles », justifie-t-il.

Le vice-président du CNGPFT explique que les factures détenues par son organisation ne concernent que les primes de casernement des joueurs. « Les joueurs locaux ont reçu chacun 500 000 Fcfa et expatriés, 1 000 000 Fcfa chacun. Le tout fait un montant de 15 500 000 Fcfa. Pour les primes de staffs le montant est de 3 500 000 Fcfa. Les billets d’avion, c’est une facture d’une société dont le montant est de 11 366 955 Fcfa. L’hôtel a touché 26 439 000 Fcfa. La location de bus et voiture pour le président Japhet N’Doram et son staff fait un montant de 2 200 000 Fcfa », énumère-t-il. Les maillots d’entraînement reviennent à  675 000 Fcfa. Le prime d’entraînement a atteint 4 860 000 Fcfa. Même la dotation en eau à coûté 595 000 Fcfa. La demande de chéquier est de 5 900 Fcfa. M. Moussa Abakar relève que la seule facture impayée est celle des prime  d’organisation. « Comme le match ne s’est pas déroulé, nous avons refusé de payer. La commission « étude de texte » a reçu également une avance dun million Fcfa sur leur budget. Si vous faites le calcul, il reste dans la banque 856 145 Fcfa sur les 67 millions Fcfa liés à la préparation de matchs des Sao contre la Namibie et la Guinée. « Tout est là. Vous pouvez consulter à tout moment », appelle-t-il.
Concernant les 400 millions Fcfa, M. Moussa Abakar explique cette somme est destinée pour le budget couvrant toutes les activités du comité, c’est à dire, l’organisation des compétitions, l’élaboration de textes, le budget de fonctionnement et l’organisation de l’assemblée générale. « Je vous confirme que sur les 400 millions Fcfa, le comité n’a même pas reçu un franc. Depuis son installation, le comité est entrain de travailler rapport à la confiance qui lui a été confiée par les plus hautes autorités du pays « , a-t-il justifié.

Le vice-président rappelle que la manière d’approbation est correcte. Mais, il déplore la manière dont les choses se sont précipitées.

Il souligne qu’après six (6) mois de gestion, le comité devait d’abord déposer son rapport avant toute prise de décision.  « Dans la note de la Primature qui circulait, on parle d’une réunion qui s’est tenue le mercredi 8 septembre dernier, réunissant les acteurs concernés du football. Malheureusement, nous avons appris que le ministre n’est pas convié et nous même qui avons la gestion officielle du football, nous étions pas conviés aussi. Toutefois, nous prenons acte de ce décret « , explique-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *