Élections 2021 : Début timide de la campagne présidentielle à Mongo

Depuis le lancement officiel de la campagne électorale présidentielle d’avril 2021 par la Commission Nationale Electorale Indépendante (CENI) le 11 mars dernier.
Elle reste timide dans la ville de Mongo chef-lieu de la province du Guéra, alors tout semble ne pas être à la même hauteur par rapport aux villes des autres provinces du pays.

Un tour dans la ville de Mongo, le constat laisse à présager que rien n’est encore prêt pour une meilleure mobilisation pour la campagne électorale.


À part, quelques bureaux de soutien au candidat de consensus du Mouvement Patriotique du Salut (MPS)Idriss Déby Itno candidat à sa propre succession implantés dans les différents quartiers de la ville de Mongo qui font des animations musicales et autres activités.

Par contre, les autres candidats à l’élection présidentielle semblent être invisible ou voir inexistant à Mongo.


Ainsi, l’on note une faible mobilisation à travers la ville. M. Souelymane D. fonctionnaire de son Etat, observe que, la campagne de cette année est différente par rapport aux autres années précédentes, alors qu’il y’a pas d’engouement et de ferveur populaire dans la ville de Mongo.


D’après lui, ce faible engouement s’explique du fait que les autres grands candidats d’opposition se sont retirés de la course. Pour lui, c’est aussi l’une des causes du retard et de la timidité du lancement de la campagne dans la province voire le chef-lieu. «À part le MPS, les autres candidats sont les moins connus du public et cela ne pourra pas trop mobiliser la population », a-t-il justifié.

D’autres témoins ont relevé qu’une campagne présidentielle sans les candidats de grosse pointure de la scène politique tchadienne et connus dans le passé par le grand public de Mongo, elle n’aura pas une ambiance bouillonnante.
B .T

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.