Détournement de fonds au COST : Djarmah réplique à Dokony

Le président de la Fédération Tchadienne de Juda et ancien président du Comité Olympique et Sportif Tchadien de 2017 à 2021, Maitre Abakar Djarmah Aumi a apporté des clarifications par un point de presse ce samedi 6 janvier 2024, suite à l’accusation du détournement de fonds contre sa personne et son équipe par l’actuel président du COST, Idriss Dokony Adiker.

Il rappelle qu’en 2019, le Tchad devrait prendre part aux jeux Africains de Rabat au Maroc, il avait sollicité pour la préparation de plus de 100 sportifs et des 25 staffs techniques pour une préparation d’un mois où les 125 personnes concernées devraient avoir une préparation sur le plan technique, médical et aussi une assurance pour un budget global de préparation de 60.000.000 franc CFA. « Nous avons pris très tôt les dispositions avec le ministère en charge des sports et l’ONAJES qui a finalement remis des chèques que nous avons déposés dans notre compte à la SGT et c’est revenu sans provision, nous avons eu des séances de travail avec les responsables de l’ONAJES et du Ministère. Après cela, l’ONAJES informe à mon équipe pendant que j’étais en mission qu’un compromis a été trouvée avec CBT et que si on accepte d’ouvrir un compte à la CBT qui peut nous donner des facilités, afin de nous permettre de réaliser une bonne préparation sous la garantie de l’ONAJES et de nos chèques ONAJES », précise, M. Abakar Djarmah Aumi.

De poursuivre que c’est la raison pour qu’ils ont prise des découverts à la CBT pour assurer les 30 jours de préparation et ils ont battu le record du Tchad en nombre de médailles gagnées pendant les jeux Africains de Rabat 2019 dans l’histoire de la participation aux jeux Africains depuis l’indépendant de notre pays. « Lorsque le président du COST actuel parle de 8.797.210 f CFA, il faut préciser que nous avons bien notifié dans le procès-verbal de passation de service que ce montant représente la situation nette, c’est-à-dire les créances moins les dettes en termes plus claire c’est 166.302.552 moins 157.505.342 c’est écrit nulle part que c’est le solde du compte banque à la SGT », soutient, Maitre Abakar Djarmah Aumi.

L’ancien président du COST dit qu’en tant que dirigeant sportif, il a assumé son rôle dans l’intérêt des sportifs et de son pays pour avoir honoré le drapeau National, et non contrairement à ceux qui ont reçu de l’argent frais, mais qui ont assuré qu’une préparation de 10 à 15 jours sur les 45 jours budgétisés et qui sont rentrés bredouilles de Konya en Turquie en 2022. « Le Bureau Exécutif du COST que j’ai dirigé a mis en place un plan comptable adapté tel que sollicité par la solidarité Olympique depuis 2019 avec un manuel de procédure. Notre plan comptable simplifié et le manuel de procédure ont été validés par la solidarité Olympique en fin 2019 et c’est ainsi qu’en 2020, nous avons pu bénéficier de la subvention continentale et en 2021 aussi », renseigne, Maitre Abakar Djarmaj Aumi.

Le président de la Fédération Tchadienne de Judo invite les présidents des fédérations qui ont fait 8 ans,12 ans ou encore depuis plus de 20 ans à la tête de leur fédération et n’ont même pas 50 sportifs, un circuit national ou provincial de compétition, ou des infrastructures sportives, sans prendre part à une compétition ou encore ils n’ont jamais gagné une médaille sous régionale, ni continentale de quitter leur poste.

Maitre Abakar Djarmah Aumi se vante qu’il a construit un dojo National sans 5 franc CFA de l’Etat Tchadien avec ses partenaires et aujourd’hui le judo, le karaté, la lutte, le taekwondo, tennis de table utilisent ce Dojo pour leurs activités. « Le président actuel du COST n’a jamais relevé qu’il a reçu le montant 157 Millions de francs CFA par rapport aux activités de l’ancien Bureau du COST, alors pourquoi le président ne veut pas payer les primes des sportifs de Tokyo 2021 », s’interroge-t-il.

Le président de la Fédération Tchadienne de Judo et ancien président du COST, Maitre Abakar Djarmah Aumi renseigne que « De 2022-2023, environ un milliard de francs CFA a été injecté par le gouvernement dans le sport Tchadien à travers le COST, dites-moi, qu’est ce qui a changé dans la vie du sportif Tchadien depuis 2 ans ? Et surtout que nous avons des sportifs déjà qualifiés aux jeux Olympique de Paris qui lance des S.O.S », s’étonne Maitre Abakar Djarmah Aumi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *