Délestages intempestifs d’électricité : Les éclaircissements du DG de la SNE

Le directeur général de la Société Nationale d’Electricité (SNE), Mahamat Adoum Ismaël par un point de presse animé ce samedi 3 avril 2021 à son bureau apporte des éclaircissements suite à des délestages intempestifs de l’électricité que dans la ville de N’Djaména depuis quelques mois.


Tout en présentant ses excuses à l’ensemble de ses clients pour les manquements constatés et les désagréments qu’ils subissent. Le directeur général de la SNE explique que les moteurs tournent 24 heures sur 24 et font l’objet en même temps de réparation, de maintenance, d’entretien continus et sa société vient de réceptionner un nouveau moteur MBH en provenance de l’Allemagne d’où il produire une puissance de 4 Mégawatts.


Mahamat Adoum Ismaël se félicité que la puissance disponible actuelle est de 80 Mégawatts, supérieure à celle annoncée en septembre 2020 qui était de 70 Mégawatts. « Oui, nous sommes à 80 Mégawatts. Nous alimentons moins de la moitié de la ville, mais, nous poursuivrons nos efforts dans l’achèvement des travaux en cours sur les 3 autres moteurs qui seront sur le réseau d’ici fin avril à début mai portant notre puissance totale à 95 Mégawatts », promet-t-il.


Il déplore par ailleurs, la température ambiante de plus de 45° monte à près de 70° dans la salle des machines ce qui impacte fortement le rendement des moteurs pendant la période de forte chaleur et près de 10 Mégawatts sont ajoutés cette quantité serait supérieure à la demande de la ville qui avait été de 50 Mégawatts.

D’après, le dg de la SNE en cette période de chaleur, les fraudeurs et autres trafiquants sont aussi responsables en partie des délestages intempestifs. « Nous appelons à la responsabilité individuelle et au civisme », clame-t-il.


Le directeur général de la Société Nationale d’Electricité (SNE), Mahamat Adoum Ismaël s’est dit convaincus de surmonter progressivement les problèmes liés à la crise énergétique avec la stratégie d’électrification dans le court, moyen et long terme adopté par le gouvernement à travers le plan d’urgence d’accès à l’électrification (PUEA) 2021-2023. « C’est un vaste programme devant faire passer le taux d’électrification de 6,4% à 38,12% en 2023. Une fois ces projets concrétisés, la SNE continuant d’améliorer ses services, regagnera la confiance de tous les usagers », ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.