Covid-19 : Distribution de kits alimentaires à N’Djaména

Le gouvernement tchadien compte assister dans les jours à venir plus de 30 000 personnes issues de 6 500 ménages soit 6 personnes par ménages dans le cadre de l’assistance des couches vulnérables de la ville de N’Djaména qui ont été impactés par la pandémie de la COVID-19.


Les kits alimentaires destinés à chaque ménage sont composés entre autres, d’un sac de 50 kilogrammes du riz, 25 kilogrammes d’haricot, un bidon d’huile de 10 litres, d’un sac de sucre de 5 kilogrammes et 4 kilogrammes de la viande fraîche.


Ce dimanche 10 janvier 2021, les ministres de la santé publique et de la solidarité nationale ainsi sa collègue de la Femme et de la protection de la petite enfance ont remis 500 kits alimentaires destinés aux 71 associations des femmes veuves au terrain de Basketball du lycée Félix Eboué de N’Djaména, en présence du directeur général de l’Office National de Sécurité Alimentaire (ONASA).

Cette opération est lancée simultanément dans les onze sites de distributions de kits alimentaires retenus dans les différentes communes de la ville de N’Djaména.


Le Ministre de la santé publique et de la solidarité nationale, Abdoulaye Sabre Fadoul de rappeler que les opérations de distributions de kits alimentaires n’ont jamais cessé depuis avril 2020, en dehors de l’assistance aux personnes vulnérables, elle a été aussi orientée vers les sinistrés des inondations d’où des milliers de personnes ont bénéficié de cette assistance. Il informe des innovations ont été apportées pour cette édition avec l’implication des personnalités issues des différents arrondissements notamment de jeunes, des religieux, de la société civile, des organisations humanitaires avec une coordination au sein de chaque commune pour qu’il veille que les distributions se fassent dans la transparence et avec la plus grande efficacité.
« Nous comprenons qu’il y a toujours des personnes insatisfaites dans l’opération de distributions puis que nous n’allons pas satisfaire tout le monde. L’objectif est d’assister les personnes que leurs activités sont aux arrêts par la pandémie du Corornavirus et c’est qui se passe dans notre pays, apporter une assistance aux personnes à cause de la COVID-19 ne se fait pas dans les autres pays de la sous-région », a déclaré, le Chef département de la santé publique, M. Abdoulaye Sabre Fadoul.


La Ministre de la Femme et de la protection de la petite enfance, Mme. Amina Priscille Longoh justifie que cette opération est une action humanitaire et non politique dans le but de satisfaire les femmes que leurs activités ont été impactées par la COVID-19. Elle lance par ailleurs, un appel à l’endroit des femmes de prendre conscience de la situation actuelle de la COVID en menant des sensibilisations et ne pas baisser les bras.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.