Course 10 km de la BEAC : plusieurs athlètes récompensés

Plus de mille deux-cents athlètes ont pris part à la course de dix kilomètres de la BEAC organisé en collaboration avec la Fédération Tchadienne d’Athlétisme dans le cadre de la célébration des cinquantenaires de la Banque des États de l’Afrique Centrale à N’Djaména.

Cette course s’est déroulée dans trois différentes catégories, notamment, seniors Dames et Hommes, ainsi que des vétérans Dames-Hommes.

Les vingt-cinq premiers de chaque catégorie ont été primés et les trois premiers ont reçu en plus d’une coupe une enveloppe allant de 250 000 à 1 000 000 francs.

Dans la catégorie senior, hommes, la première place est occupée par M. Tchoupteng Franck de nationalité camerounaise ayant réalisé un chrono de 32 minutes 8 secondes, suivies respectivement par Bark Ali Moussa et Mahamat Saleh Boye arrivés en deuxième et troisième position.

Tandis que, dans la catégorie senior dames, Mme. Fraïda Hassana arrive en première position, talonnée par Mme. Minga Youssouf à la deuxième place et Mme. Prudence ferme la marche en se hissant à la troisième position.

Par contre dans la catégorie senior Homme, l’ancien champion du Marathon et du semi-marathon de la ville de N’Djaména, M. Abdelkerim Abdoulaye arrache la première place, il est accompagné au podium par M. Nguedembaye Boulou qui décroche la deuxième place est de M. Hassan Brahim placé à la troisième place.

Faute des coureurs dans la catégorie senior dame, les deux femmes ayant participé à la course, ont été primées, il s’agit de Mme. Michael Dantol occupant la première place suivi de Mme. Mbaïko Victorine arrivé en deuxième position. Un prix spécial est remis à la première femme expatriée résidant au Tchad.

Remettant les médailles aux gagnants, le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC), M. Abbas Tolli Mahamat a déclaré que son institution à une tradition dans l’organisation des activités sportives et culturelles en faveur des jeunes et la participation des sportifs des différents pays à cette course montre bien que la BEAC est un exemple d’intégration parfaite sous-régionale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.