jeudi, juin 13, 2024
spot_img
AccueilEducationContribution des parents : Moussa Kadam recadre les gestionnaires des établissements scolaires

Contribution des parents : Moussa Kadam recadre les gestionnaires des établissements scolaires

Le ministre de l’éducation nationale et de la promotion civique M. Moussa Kadam a fait une communication ce mercredi,19 septembre 2023 au Palais des Arts et de la Culture, à l’endroit des gestionnaires des établissements scolaires publics et privés de la ville de N’Djaména, des inspecteurs départementaux et pédagogiques.

Il a axé son intervention sur la bonne gestion des moyens matériels, financiers ainsi que les ressources humaines mobilisées par les parents d’élèves destinés au fonctionnement des établissements scolaires. Et, les nouveaux frais d’inscriptions fixés par la CONAM.
Il explique que l’éducation des enfants au Tchad est, certes, gratuite, mais elle admet la contribution des parents d’élèves. Moussa Kadam instruit les gestionnaires des établissements publics de mettre une équipe pour collecter les contributions des parents d’élèves, de bien gérer dans la transparence. « À partir d’aujourd’hui, nous allons gérer les choses publiques, carte sur table. Une mission sera diligentée pour vérifier les recettes issues des inscriptions et réinscriptions dans tous les établissements scolaires publics », ajoute, le ministre de l’Éducation nationale et de la promotion civique.
Concernant, la fixation des nouveaux taux d’inscription fixés par la CONAM, Moussa Kadam affirme que l’État a pris l’engagement de mettre à la disposition des enfants tchadiens, des enseignants, des infrastructures scolaires et si l’on demande aux parents de payer 3 000 ou 6 000 fcfa qu’ils trouvent ça cher. « Je vous invite à faire le calcul que chaque parent d’élèves fait pour toute l’année. Par exemple, si par jour, un parent donne 500 fcfa à son enfant, sans compter le déplacement, achats des fournitures scolaires… Combien, les parents d’élèves puissent contribuer », s’interroge Moussa Kadam.
Le ministre Moussa Kadam exhorte les enseignants agents de l’État exerçant dans les établissements privés de regagner rapidement leur lieu d’affectation. Tout en saluant la contribution des établissements privés dans l’éducation des enfants, le chef du département de l’éducation n’a pas manqué de féliciter les efforts consentis par les promoteurs des établissements privés et conventionnés au Tchad.
Enfin, Moussa Kadam invite les gestionnaires des établissements publics de restaurer les bonnes pratiques au sein de leurs établissements afin de promouvoir la culture démocratique, de la paix et de vivre-ensemble.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments