dimanche, juillet 21, 2024
spot_img
AccueilActualitéMoudwé Dagga : le tombeur de Kebzabo ?

Moudwé Dagga : le tombeur de Kebzabo ?

Le directeur de cabinet du Premier ministre du Tchad, Saleh Kebzabo fait la pluie et le beau temps à la Primature. Plus rien ne va dans cette institution à cause de ce que beaucoup qualifient d’arrogance de Moudwé Dagga qui caporalise tout autour du PMT et ne respecte personne, renseignent certains cadres de la Primature.


Mis à part le fait de menacer de nettoyer tous les militants de Pahimi Padacké Albert du Premier ministère, le directeur de cabinet de Saleh Kebzabo livre aussi une guerre contre des Conseillers du Premier ministre qui refuseraient de lui prêter allégeance.

À la primature, son nom est sur toutes les lèvres, en seulement à peine trois mois.

Selon nos informations , Moudwé Dagga se comporte en surveillant général et passe de bureau en bureau pour sermonner les Conseillers. Il arrache les prérogatives de la plupart des conseillers parce que, dit-il, il est l’homme de confiance du Premier ministre. Actuellement, il y a une révolte en couvaison à la primature.

En plus de vouloir tout faire lui-même, Moudwé Dagga refuserait de laisser passer les marchés signés au temps de Pahimi Padacké Albert. Il aurait laissé entendre clairement à des commerçants qu’il il va annuler les marchés designés attribués du temps de Pahimi Padacke Albert.

Mahamat Ali Djibrine, le responsable du Service Administratif et Financier (SAF) le menace de tout dévoiler sur les frasques du tout-puissant Dircab.

https://www.facebook.com/100063865427583/posts/pfbid0GpMkibuu3LDSA3837Tmh9PFbkm5KB6ywSQ6N293xNh7kjTRdU91QV4CrcdGiwsuTl/

À l’allure où vont les choses, Kebzabo va prendre certainement un coup à cause de ce directeur de cabinet qui semble penser être le propriétaire du ciel et de la terre.

Les menaces et stigmatisations vouées aux personnels de la Primature accusées d’être militants du RNDT Le Réveil risquent d’être un précédent fâcheux que Saleh Kebzabo n’aurait voulu entretenir. Car, tout compte fait, ça commence à mal sentir, vu des observateurs éclairés.
Affaire à suivre.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments