dimanche, avril 14, 2024
spot_img
AccueilEconomieELEVAGE : Un réseau d'abattage clandestin d'animaux démantelé

ELEVAGE : Un réseau d’abattage clandestin d’animaux démantelé

Un réseau d’abattage clandestin d’animaux a été démantelé tôt dans la matinée de ce vendredi 25 septembre 2020 au sein du marché de bétail sis au quartier Diguel Ngabo dans la commune du 8ème arrondissement de la ville N’Djaména.

C’est une équipe composée de plusieurs personnes dont une chargée pour l’abattage des animaux et une autre de distribution dans les autres marchés avec de viande fraiche.


L’opération d’abattage se fait dans un hangar en tôle sans aucun respect d’hygiène et aucune protection sanitaire. Sur place, les forces de l’ordre ont découvert des carcasses d’animaux prêts à être expédiés dans les marchés, une dizaine de motos qui servent pour les transports et un groupe des moutons encore en vie.
Plusieurs personnes impliquées dans la chaine d’abattage clandestin sont arrêtées et leurs locaux détruits par l’équipe mixte de contrôle mise en place par trois départements ministériels (Elevage, Sécurité et de l’Administration du Territoire).

http://ndjamenaactu.com/economie-inauguration-dun-marche-de-betail-a-mao-et-gaba/
Le ministre de l’Elevage et de la Production animale, M. Ahmat Mahamat Bachir accompagné de ses techniciens a effectué une descente sur le terrain pour constater le fait. Pour lui, l’acte posé par ces personnes est un comportement inadmissible car ils égorgent n’importe quel animal pour être mis à la disposition à la consommation de la population et ça peut jouer négativement sur la santé humaine.
« Je répète que la loi interdit les airs d’abattages clandestins et aucune aire clandestine ne doit fonctionner non seulement à N’Djaména mais dans l’ensemble du territoire national. Par c’est que la santé des humains qui est un jeu », prévient, M. Ahmat Mahamat Bachir. Il ordonne l’incinération des carcasses saisis. A ceux qui continuent de faire des abattages clandestins, le ministre de l’Elevage et de la Production animale martèle que ses services seront derrière eux pour les démanteler définitivement.
« Le gouvernement est en train de mettre tout en oeuvre pour démarrer avec les activités des abattoirs frigorifique de Farcha et rendre fonctionnel et opérationnel de Djarmaya et celui de Moundou. Tous ses sacrifices pour la santé et l’économie de notre pays », informe, le chef de département de l’élevage, tout en poursuivant que « ça suffit qu’on ne peut pas autoriser » dit-t-il des individus sans foi ni loi de se permette en danger la santé de la population et c’est qui continue par faire qu’il cesse ce travail.
Le ministre de l’Elevage et de la Production animale, M. Ahmat Mahamat Bachir déclare que les auteurs seront mis à la disposition de la justice pour répondre de leurs actes.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments