#Tchad : Signature d’un mémorandum pour une transition apaisée

Plus de 40 chefs de partis politiques ont signé dans un mémorandum de l’opposition démocratique pour une transition apaisée vers des élections libres et transparentes.

Ce mémorandum fait plusieurs propositions à l’endroit du Conseil Militaire de Transition dont la formation d’un gouvernement civil composé paritairement entre la majorité présidentielle, l’opposition démocratique dirigé par un premier ministre civil reconnu pour sa probité et son honnêteté.

D’après le mémorandum, le gouvernement travaillera jusqu’à la tenue du dialogue.

Dans leur ensemble, les chefs de partis politiques demandent la mise en place d’un Conseil National de Transition, organe législatif composé entre la majorité présidentielle, l’opposition, la société civile qui, d’après eux, légiférera jusqu’à la tenue d’un dialogue. Ainsi que, la mise en place d’un comité par les parties prenantes d’un comité d’organisation du dialogue national inclusif avec un mandat de trois à compter de sa mise en place pour la tenue effective du DNI.

Au cours du dialogue, des dialogues qui auront la charge de conduire la transition d’une durée qui n’excédant pas 18 mois avec un cahier de charge clairement défini pour organiser les élections. Les 40 chefs de partis politiques exigent l’exclusion des membres du CMT, du premier Ministre de Transition et du Président du Conseil National de Transition aux futures élections présidentielles. En outre, ils exigent la mise en place immédiate d’un comité chargé de la révision de la charte de transition.

«Le dialogue verra la participation des représentants des partis politiques, de la société civile, de l’opposition armée, de l’armée nationale. Un cessez-feu global sur toute l’entendue du territoire et la création d’un comité de médiation, composé des religieux et des anciens présidents n’y a pas de problème avec la justice, doit travailler sous l’égide de la communauté internationale (Union Africaine, CEEAC, G5 Sahel et l’ONU », écrivent-ils.


Une copie du document à été transmise aux membres du conseil militaire de transition.

2 thoughts on “#Tchad : Signature d’un mémorandum pour une transition apaisée

  1. Je loue infiniment ce dialogue mais avant qu’on va vers les élections il faut que le CMT passe le pouvoir aux civils .Il y’a tant des Tchadiens qui peuvent assurer la transition et non le président de Deby.c’est purement un coup d’État.

  2. Je crois à mon avis que la tenue d’un dialogue inclusif en est donc un impératif. Pour vraiment éviter le pur, pour n’est pas trahir certaines de nos valeurs et enfin dans le souci d’immortaliser la grandeur de nos martyrs, je crois que le CMT doit se rendre urgemment à l’évidence. Mais au cas où l’évidence serait évidente, je crois qu’on va se retrouver tous Dos au mur. Le temps n’est ni aux discours, ni aux promesses (parce-que les tchadiens n’en ont pas besoin pour l’instant), ni à la terreur mais le temps est urgent et exige de nous un sens de courage, de détermination, d’une main tenue à tous et toutes et du pardon. On est tous tchadiens. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, Membres du MPS ou pas, membres du mouvement les Transformateurs ou pas, membres du CMT ou membres du FACT. Qu’on expose nos differends, nos problèmes, nos propositions autour d’une table. Une table qui nous appartient à nous tous. Une table purement tchadienne. Ne pensons pas à la France ni à une organisation régionale ou sous régionale pour nous montrer les directives ou orientations. Les tchadiens et tchadiennes sont biens intelligents pour initier une bonne chose, l’a conduire et enfin jusqu’au bout du tunnel. Essayons de vaincre cette réticence qui est en nous et tout va du décoller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *