Tchad: Oumar Yaya Hisseine dresse son bilan

Discours du ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement sortant, Oumar Yaya Hisseine, lors de la cérémonie de la passation de service ce jeudi 16 juillet 2020.

Monsieur le Ministre de la Communication, Porte parole du Gouvernement ;
Madame la Ministre Secrétaire Général du Gouvernement, Chargée des Relations avec l’Assemblée Nationale et de la Promotion du Bilinguisme dans l’Administration ;
Mesdames et Messieurs les Responsables et cadres du Ministère.

Permettez-moi tout d’abord d’adresser mes vives félicitations au Ministre MAHAMAT ZENE CHERIF, pour sa nomination à la tête du département de la Communication. C’est avec un grand plaisir que je lui souhaite la bienvenue à la tête de ce département.

Au moment où je m’apprête à passer les rennes du département à mon successeur, je voudrais tout particulièrement exprimer ma profonde gratitude au Maréchal du Tchad, le Président de la République, Chef de l’Etat qui, le 09 Novembre 2018, a jeté son dévolu sur ma modeste personne pour prendre en main le Ministère de la communication, redevenu autonome après un bref rattachement aux Postes et aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication.
Mesdames et Messieurs,

Il est de tradition en pareille circonstance, de procéder à un bilan d’actions réalisées. Mais vu le temps qui nous a été reparti, nous ne pouvons faire un bilan exhaustif. Cependant, il y a lieu de mentionner quelques actions abordées au cours de notre mission à la tête de ce département:

Vingt mois durant, nous avons donc eu le privilège de diriger la communication du gouvernement et d’en être le porte parole.
Grâce aux orientations du Chef de l’Etat et avec l’appui des agents du département, toutes catégories confondues, nous avons fait de notre mieux, pour redonner au Département sa spécificité et au personnel son repère dans un contexte certes marqué par une crise économique difficile et une pandémie sans précédent. Aujourd’hui, je quitte un département qui a retrouvé son âme et des agents fiers de renouer leur cadre de vie professionnel.
Monsieur le Ministre de la communication, Porte parole du Gouvernement ;
Le département de la communication assure une mission transversale et met en œuvre la politique du gouvernement par la couverture médiatique sur l’ensemble du territoire national. C’est ainsi que dès notre prise de fonction le 12 Novembre 2019, notre première action a été axé sur l’élaboration du plan d’actions définissant une stratégie à appliquer pour parvenir à des objectifs en liaison avec des problématiques identifiées, surtout que le Ministère renait suite à une séparation d’avec un autre département, comme je l’ai souligné plus haut.
Dans la foulée, un nouvel organigramme a été adopté et des nominations ont été faites. Le ministère a, par ailleurs, défendu en Conseil des ministres et a fait adopter par l’Assemblée nationale, des lois sur la communication audiovisuelle, le régime de la presse et les médias électroniques. Des attachés de presse ont été nommés dans tous les départements ministériels et le personnel redéployé.
Les entités sous tutelle, notamment l’ONAMA, l’ATPE la CGPAAN ont été réorganisés et leurs responsables nommés.
Il est aussi à relever que le département a maintenu un contact régulier avec les organisations professionnelles des médias, dans le souci de favoriser leur essor et créer un environnement propice à leur contribution au développement et à l’ancrage de la démocratie dans notre pays. Il s’agit principalement de l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT), de l’Observatoire de la Déontologie et de l’Ethique des Médias du Tchad (ODEMET), de l’Union des Radios Privées du Tchad (URPT) et bien d’autres.
Ce partenariat a permis au Ministère de la communication de présider, pour la première fois en 2019, le comité d’organisation de la journée mondiale de la liberté de presse qui a fédéré toutes les organisations professionnelles des médias. Cette dynamique a été corroborée par l’organisation du congrès statutaire de l’Union des journalistes tchadiens, tenu à Bongor du 18 au 19 Janvier 2020.
En termes d’investissement, les travaux de construction du siège du Ministère, entrepris en 2011 et arrêtés à la suite de la crise économique, ont été relancés en 2019. De même, Il a été procédé à la réception provisoire de l’immeuble et des équipements de l’ONAMA.
Monsieur le Ministre de la communication, Porte parole du Gouvernement ;
En termes de perspectives, deux projets importants du département sont initiés et méritent d’être portés à votre connaissance.
Il s’agit du projet de création d’une Ecole de journalisme et d’un centre de formation aux métiers de l’audiovisuel au sein du ministère et de la création d’une deuxième chaine de Télévision publique au sein de l’ONAMA. En ce qui concerne le premier projet, un arrêté du ministre de la communication, a mis en place un comité de réflexion qui a rédigé le projet et proposé les textes juridiques appropriés. S’agissant du second projet, un comité de réflexion a également produit un rapport provisoire des activités mais le projet reste à finaliser.
Monsieur le ministre, Je ne saurais terminer mon propos sans vous parler des contraintes ainsi que des défis auxquels fait face le Ministère de la communication.
S’agissant des contraintes, il est question, en particulier, du manque de structure d’accueil pour le département, de la faible coordination des entités sous tutelle et des services déconcentrés et l’insuffisance des crédits alloués au département.
Mesdames, Messieurs; Chers collaborateurs ;

Ce fut pour moi un honneur de travailler avec vous dans ce vaste chantier toujours en construction et d’apporter ma modeste contribution pour faire de ce secteur, un levier et une dimension du développement et de valorisation de notre pays.

Je voudrais tout particulièrement vous dire merci pour votre assistance technique et pour votre attachement au travail bien fait mais surtout pour l’esprit d’équipe et de solidarité qui vous anime.
Je vous exhorte à conserver ce bel exemple de cohabitation et de collaboration qui fait la force de notre institution. Avec vous, j’ai partagé des bons moments et moment et apprécié votre soutien, votre savoir-faire et votre engagement professionnel. Je pars en laissant une équipe exemplaire tout en vous souhaitant une bonne continuation.

Les hommes changent à la tête du département mais les objectifs restent les mêmes. C’est pourquoi je vous exhorte à accompagner le nouveau Ministre avec le même engagement, la même abnégation et la même efficacité avec lesquels vous m’aviez soutenu durant ma mission. Avec vous, je me suis senti en équipe, mieux, en famille. Mes vœux professionnels pour vous, employés du ministère sont et demeurent les meilleurs.

Après vingt mois passés à la tête de ce département, je pars, heureux d’avoir travaillé avec vous et c’est grâce à vous que des résultats importants ont pu marquer la vie de ce département. Merci encore pour votre franche et sincère collaboration.

Je pars heureux aussi de céder les rênes de la maison entre de bonnes mains. Le nouveau ministre saura travailler avec vous en bon Chef et je suis convaincu que vous maintiendrez le niveau de collaboration dont j’ai bénéficié pendant mon passage à la tête de ce département. Je vous exhorte une fois à plus d’ardeur, au travail et au travail bien fait, au dévouement qui vous a toujours caractérisé et à la discipline envers votre nouveau patron.

Monsieur le ministre,

Pour terminer, je vous encourage à vous appuyer sur cette équipe dynamique afin de poursuivre ce bel exemple de collaboration qui a toujours animé les uns et les autres. Je puis également vous assurer que ce personnel est aussi dévoué et laborieux.
Il me plaît de lui témoigner ma reconnaissance et toute ma gratitude pour les joies, les peines, les moments d’intenses émotions que nous avons partagées ensemble.

Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.