#Tchad: La CTDDH s’insurge contre les brutalités exercées sur les manifestants

La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’Homme (CTDDH ) s’est dit profondément horrifiée par l’armada déployée par « la junte militaire putschiste du CMT en vue d’empêcher la marche pacifique organisée par la Coordination des Actions Citoyennes « wakit Tamma « .

C’est le contenu d’un communiqué de presse signé par les membres du comité exécutif.

Ils condamnent par ailleurs, la repression « sauvage par des moyens disproportionnés » qui s’en est suivie a eu pour résultat l’arrestation de 11 manifestants à N’Djaména dont le Président du parti RÉFORMISTE, M. Yassine Aberahmane Sakine, qui d’après la CTDDH a été sauvagement torturé, 8 à Bongor et Moundou, dont le Point focal de CTDDH Richard Nerbe Djimrabey qui a vu son téléphone confisqué.

La CTDDH s’insurge contre les brutalités exercées sur les manifestants qui d’après le communiqué ont occasionné plusieurs blessés sur l’ensemble du territoire national, dont un blessé ayant reçu deux balles au niveau de l’abdomen, à Doda Chef-leu de la province du Logone Oriental. Selon la CTDDH, la victime est dans le coma.

La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’homme(CTDDH) estime que ces répressions barbares n’entameront en rien la volonté des militants de WAKIT TAMMA à éviter au peuple tchadien un autre esclavage de 30 ans.


La CTDDH membre de WAKIT TAMMA et avec elle feront échec aux visées neocolonialistes et entendent combattre toutes les manoeuvres de la sinistre France Afrique au Tchad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.